Portraits d'Histoire olethrosienne

L'histoire d'Olethros est longue et complexe. Nous omettrons volontairement ici l'Antiquité et les Âges Sombres, périodes reculées et sur lesquelles il reste aujourd'hui peu de témoignages ou de sources.

Nous débutons ainsi l'histoire d'Olethros à la fin des Âges Sombres, quand apparaissent plusieurs Etats féodaux qui vont progressivement prendre de l'importance et bientôt former les Etats de la Tyrannie d'Olethros tels que nous les connaissons aujourd'hui.

C'est à cette époque qu'une lignée talentueuse parvient à s'imposer à tous. Son tout premier personnage non mythique connu était déjà un prince puissant dans les contrées épirrepeiennes, au nom d'Astorg. Sa grande renommée forma naturellement le nom de la dynastie qu'il engendra: les Astorgiens.

Son fils Gonzague, dit "le Précurseur", sécurisa ses possessions d'Epirrepeia et parvint à s'en faire reconnaître le prince souverain officiel. Depuis Gonzague, tous les Astorgiens jusqu'à aujourd'hui portent le titre de Prince d'Epirrepeia, titre incontesté depuis Gonzague le Précurseur.

Les destinées astorgiennes ne faisaient de commencer. En effet, à la mort du premier prince d'Epirrepeia, son fils Astorg, stratège génial, parvint à fédérer sous sa houlette la totalité du territoire olethrosien actuel, en devenant le tout premier Tyran d'Olethros sous le nom d'Astorg I, aussi appelé le "Fondateur".

Astorg "l'Ancêtre", Prince en Epirrepeia

Premier ancêtre éponyme de tous les Astorgiens

Gonzague "le Précurseur" Prince d'Epirrepeia

Premier Prince d'Epirrepeia

Père du premier Tyran d'Olethros

Astorg II "l'Incontesté", 

2ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

Astorg I "le Fondateur", 

Premier Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

Gonzague I "le Malmené", 

5ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

Astorg II, fils d'Astorg I, réussit à maintenir la Tyrannie entre ses mains, malgré les velléités prédatrices d'un nouveau venu sur la scène olethrosienne, Otto de Synitheia, fils du premier Duc de ce territoire.

A la mort d'Astorg II, Otto se saisit du trône olethrosien en tant que Otto I, pour devenir le premier d'une trop longue série de Tyrans d'Olethros non astorgiens.

Ce n'est qu'à la mort du quatrième Tyran Otto I de Synitheia que le fils d'Astorg II, Gonzague d'Epirrepeia, parvint à récupérer le trône sous le nom de Gonzague I. Hélas son règne fut de courte durée, car le fils d'Otto de Synitheia l'assassina pour devenir tyran à son tour, sous le nom de Karl I.

Ce dernier n'eut pas plus de chance, car il tomba bientôt sous les coups d'un nouvel arrivant dans la sphère politique: le Duché d'Exartisi, en la personne de son deuxième Duc: Vaclav, qui prit le pouvoir tyrannique comme septième tyran sous le nom de Vaclav I.

A la mort de Vaclav I, la mainmise exartissienne sur la tyrannie était complète. Ainsi, son fils monta sur le trône d'Olethros sous le nom de Ladislas I. Ce dernier succomba des mains de son ennemi juré Karl de Synitheia, fils du tyran Karl I, qui prit le pouvoir sous le nom de Karl II.

Karl II, impopulaire, mourut rapidement empoisonné par ses sujets synitheyins, ce qui donna enfin l'occasion au fils de Gonzague I de remonter sur le trône olethrosien comme neuvième tyran, sous le nom d'Astorg III, dit "le Batailleur". Un mélange de ténacité et de bienveillance assura à Astorg III un règne tranquille.

 

Tout se corsa à sa mort lorsque l'héritage naturel de son fils Astorg fut contesté par son propre oncle Gonzague, frère d'Astorg III, qui avait déjà pris les rennes de la principauté d'Epirrepeia en propre. Ce dernier alla même jusqu'à s'allier avec l'ennemi exartissien, en la personne de Vaclav, fils du tyran Ladislas I, qui n'attendait que cette occasion pour rafler le trône, sous le nom de Vaclav II, en tuant le félon astorgien Gonzague d'Epirrepeia au passage.

Le prince Astorg, fils d'Astorg III, ne devait jamais régner. Il mourut en exil, d'où son surnom, laissant un frêle héritier, Gonzague, qui n'avait que peu de chance d'arriver un jour au pouvoir, car son oncle Gonzague avait lui aussi laissé un héritier mâle plus âgé et bien disposé à reprendre un jour le trône des mains du tyran Vaclav II d'Exartisi...

Cet Arnulf d'Epirrepeia y parvint bientôt, en prenant par surprise Vaclav II, et monta sur le trône olethrosien sous le nom d'Arnulf I, devenant le onzième tyran d'Olethros.

Astorg III "le Batailleur", 

9ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

Astorg "l'Exilé"

Prince d'Epirrepeia

Lorsqu'Arnulf I, peu populaire et affublé du sobriquet de "Mauvais", mourut sans héritier dans un accident de chasse chez le tout nouveau Duc d'Ypotagi Haakon, fils du fondateur de ce Duché, la dévolution du pouvoir devait revenir au petit Gonzague, fils d'Astorg l'Exilé. Cependant Gonzague était élevé en cachette et lui faire valoir ses droits n'était pas chose aisée. D'autant plus que l'occasion était trop bonne pour Haakon d'Ypotagi, qui tenait la cour en otage chez lui, de prendre le pouvoir et devenir ainsi le premier ypotagien tyran d'Olethros, sous le nom de Haakon I.

 

Mais c'était sans compter sur la rage d'Astolf, un petit-fils de Karl I de Synitheia qui rêvait de reprendre les rènes de la tyrannie. Il provoqua Haakon I en duel et le tua sauvagement, prenant immédiatement la couronne tyrannique, sous le nom d'Astolf I.

Astolf I acheta intelligemment la paix avec les héritiers d'Haakon en mariant son fils Otto avec Brigit, la fille d'Haakon I. Il avait des visées durables pour garder la couronne en sa dynastie et créer un bloc Synitheia-Ypotagi contre les Astorgiens d'Epirrepeia. Il ne put cependant empêcher le mariage du jeune Gonzague d'Epirrepeia avec Arnoldia, une princesse synitheienne issue du tyran Karl I... à moins qu'il ne l'ait encouragé, pour parachever le contrôle matrimonial des dynasties rivales...

Ceci étant dit, l'union ypotagienne-synitheienne se délitait car Otto de Synitheia et sa femme Brigit entendaient bien régner, tout comme le frère de Brigit, le jeune Harald d'Ypotagi, sur les destinées d'Olethros. L'autoproclamation de chaque camp à la dignité de tyran à la mort d'Astolf I dégénéra en guerre civile entre les deux Etats. Harald I et Otto II s'étant gaiement entretués à la bataille des Monts Verdoemnis, cette situation laissa enfin la main libre à Gonzague d'Epirrepeia pour récupérer le trône qui aurait du revenir à son père Astorg l'Exilé. Il monta sur le trône déjà âgé, sous le nom de Gonzague II, dit "le Légitime".

D'Arnoldia de Synitheia, il eut deux fils: Astolf, au prénom synethéyen lui-venant de sa mère, et Gonzague. A la mort de leur père Gonzague II, Astolf monta sur le trône olethrosien sous le nom d'Astolf II, laissant la principauté d'Epirrepeia à son frère Gonzague, qui venait d'ailleurs d'acquérir le duché d'Exartisi par mariage avec la magnifique Zdenka, unique petite-fille et héritière du tyran Vaclav II, ce qui valut à Gonzague le surnom de "Chanceux"... Il ne le fut pas tant que cela finalement, car il mourut avant son frère le tyran Astolf II, et ne régna donc jamais sur la tyrannie...

Arnulf I "le Mauvais", 

11ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

Astolf II "le Pieux"

17ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

Gonzague II "le Légitime", 

16ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

Gonzague "le Chanceux"

Prince d'Epirrepeia

Premier Duc d'Exartisi astorgien

Astolf II, un pieux homme qui ne s'était jamais marié, mourut sans descendance, laissant la main aux fils de son frère Gonzague "le Chanceux": Ottokar, Ladislas et Astolf. Ce dernier reçut le Duché d'Exartisi, Ottokar devant recevoir la tyrannie d'Olethros, et Ladislas la principauté d'Epirrepeia.

Mais s'était sans compter sur les Synithéyins qui avaient eu le temps de reprendre du poil de la bête. Ainsi Karl de Synitheia, le fils de l'éphémère Otto II et de Brigit d'Ypotagi, arriva à se propulser sur le trône grâce à une alliance profitable avec un nouveau venu sur la scène olethrosienne, le prince Dimitri de Poisonas, un grand royaume du Nord. Karl devint Karl III. Il devait très vite déchanter, car à la mort rapide de son protecteur Dimitri, le fils de ce dernier, Ivan, qui ne se sentait aucunement obligé, lui prit des mains le pouvoir et devint le tyran Ivan I, premier tyran de la dynastie de Poisonas.

Les Epirrepéyins ne l'entendaient pas de cette oreille et ils disputèrent conjointement l'héritage à ce nouveau venu, ce qui venait inopinément apaiser leur querelle car Ottokar, en exil d'Olethros qu'il n'avait jamais reçu, empiétait sur les plates-bandes de son frère Ladislas en Epirrepeia... Finalement, C'est un nouveau venu qui sema la confusion: Vladimir, Tsar de Pristrasyestan, voisin d'Ivan I. Il parvint à force d'influence mentale à prendre le pouvoir. Ivan I fut déposé et se fit moine au Suchtenland, tandis que Vladimir de Pristrasyestan devint Vladimir I. Ce dernier devait cependant tomber sous les coups d'une coterie qui luttait contre son influence. C'est ainsi qu'Ottokar d'Epirrepeia et d'Exartisi monta sur le trône sous le nom d'Ottokar I, et Ladislas récupéra seul son Epirrepeia.

C'est alors que subitement le territoire olethrosien fut envahi par les hordes du Khan de Tartaros, qui tua Ottokar I - qui devint "l'Ephémère", et s'empara du pouvoir sous le nom de Khano I. La mort également très subite de Khano I - d'une indigestion, Khano I étant un gros mangeur - quelques mois plus tard, remis une fois de plus les jeux à zéro, ce qui profita cette fois au fils d'Ivan I, qui récupéra pour lui le pouvoir sous le nom d'Ivan II.

Son règne fut aussi très éphémère, car avant que les Astorgiens n'eurent pu dire leur reste, le pouvoir fut très activement disputé par le petit-fils du tyran Harald I d'Ypotagi, qui monta bientôt sur le trône sous le nom de Haakon II. Néanmoins, Ladislas d'Epirrepeia rallia à lui une majorité pour le combattre et parvint à le renvoyer sur ses terres ypotagiennes et à monter sur le trône de la tyrannie sous le nom de Ladislas II. Son succès fut de courte durée, car il mourut d'une chute de cheval lors d'une joute avec ses officiers, ce qui lui valut le surnom de "Malchanceux".

C'est alors que Danilo de Pristrasyestan, descendant du tyran Vladimir I, se fraya un chemin vers le trône, se déclarant "Imperator". Son règne mégalomaniaque fut bref, car il avait fait exécuter toute sa garde pour insubordination, n'ayant ainsi plus personne pour se défendre contre la première insurrection populaire qui le délogea du trône.

Ceci profita au fils d'Ottokar I, qui monta sur le trône sous le nom d'Astorg IV.

Le règne d'Astorg IV ne fut que peu troublé par les luttes entre Astorg IV et son cousin Ottokar d'Epirrepeia (fils de Ladislas II) pour le contrôle effectif d'Epirrepeia, et entre ledit Ottokar et son autre cousin Astolf d'Exartisi pour le contrôle de ce duché.

Ottokar I "l'Ephémère"

20ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia

Ladislas II "le Malchanceux"

24ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

Astorg IV est dit "le Marieur" en raison de sa politique matrimoniale intelligente. Par le mariage de deux de ses fils avec les dynasties concurrentes, il entendait tranquilliser ces dernières et pouvoir ainsi les neutraliser, ce qui paya rapidement, lui laissant les mains libres notamment pour la politique intérieure.

Astorg IV "le Marieur"

25ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia

Il maria son premier fils, Gonzague, le futur Gonzague III, avec Ivana, la fille du prince de Poisonas et ancien tyran d'Olethros Ivan II.

Quant à Ladislas, le futur Ladislas III, il l'unit à Freia d'Ypotagi, la fille de l'ancien tyran Haakon II.

Le troisième fils, Astorg, n'eut pas d'enfants, ce qui ne l'empêcha pas de contester l'apanage d'Exartisi à son frère Ladislas, avant de devenir Archevêque d'Addictionville.

Gonzague III "le Nordiste"

26ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

Ladislas III "le Sudiste"

27ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Les descendances de Gonzague III et Ladislas III se différencieront pour plusieurs générations avant de revenir ensemble quelques générations plus tard. D'une manière générale, il s'agit d'une période tout de même favorable pour les astorgiens qui consolident leurs positions et ne sont pas contestés dans leur pouvoir tyrannique.

Gonzague le Nordiste donna une prestigieuse descendance qui reprit le flambeau de la tyrannie: ses deux fils Ivan et Igor (prénoms de la principauté de Poisonas qui leur vient du côté maternel) furent respectivement tyrans sous les noms de Ivan III, puis Igor I à la mort sans enfants de son frère Ivan.

Igor I fut rapidement défié dans son pouvoir tyrannique par son cousin germain Dimitri de Poisonas, qui avait contracté une union utile avec Sofia de Pristrasyestan, la fille de Danilo I "Imperator". Dimitri finit par prendre tout bonnement le pouvoir sous le nom de Dimitri I. Igor avait du fuir et mourut en exil dans les îles du sud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Astorg, le fils d'Igor I, parvint à récupérer le trône de son père et à faire tonsurer l'oncle Dimitri qui fonda un monastère et y mourut bientôt. Astorg devint le 31ème tyran d'Olethros, sous le nom d'Astorg V, qui fut un bon tyran éclairé, à tel point qu'il fut appelé "le Regretté" après sa mort sur le champ de bataille.

Reprenons plus haut avec Ladislas III qui débuta sa lignée avec deux fils, Olaf et Magnus (prénoms Ypotagiens venant de la famille de leur mère). Ces derniers ne régnèrent pas sur le trône tyrannique mais eurent une nombreuse et prestigieuse descendance.

Olaf "Sans Terre" fut malchanceux car il se battit toute sa vie sans succès pour les apanages epirrepeien et exartisien. Son frère Magnus eut plus de succès et devint Duc d'Exartisi. Mais la principauté d'Epirrepeia était fortement tenue par les fils de Gonzague III...

Olaf "Sans Terre" eut finalement un fils Magnus qui n'eut pas plus d'apanages que lui mais parvint à monter sur le trône tyrannique après la mort d'Astorg V, qui périt en combattant contre un énième nouvel arrivant, son vassal Vlad, premier duc d'Intoxica. Celui-ci avait des velléités belliqueuses qui furent bien rabattues par Astorg V qui y laissa tout de même la vie...

Donc Magnus monta sur le trône, déjà âgé, sous le nom de Magnus I, dit "le Simple". Il hérita de ce sobriquet du fait de son caractère un peu simplet, à moins qu'il ne s'agisse d'un caractère doux, ce qui restait péjoratif.

Magnus d'Exartisi, oncle de Magnus I, avait un jeune fils ambitieux: Haakon. Ce dernier entendait bien pouvoir un jour monter sur le trône tyrannique. Il conspira avec un autre Haakon, son cousin issu de germains également issu du tyran ypotagien Haakon II. Ensemble ils purent faire déposer Magnus I qui ne résista pas vraiment, et Haakon d'Exartisi devint Haakon III, dit le Jaloux.

 

 

 

L'union des deux cousins Haakon avait payé. Ceci fut poursuivi par une union matrimoniale entre Harald, le fils d'Haakon III, et Margit, la fille d'Haakon d'Ypotagi avec Astolfia de Synitheia.

Mais Haakon III n'avait pas compté avec le caractère très jaloux du cousin Haakon d'Ypotagi, qui ne se  satisfit pas d'une belle union dynastique, et déclara bientôt une guerre ouverte contre Haakon III.

Il remporta la victoire et fut couronné sous le nom d'Haakon IV.

Sa mort peu de temps après, des suites de ses festoiements excessifs pour fêter sa victoire, mirent fin à un imbroglio dynastique et la couronne fut naturellement dévolue aux enfants: Harald, fils d'Haakon III, et Margit, fille d'Haakon IV, ce qui réconcilia tout le monde. Ils régnèrent sous les noms d'Harald II et Margit I.

 

 

Mais l'idylle fut de courte durée, car le propre frère de Margit, Astolf d'Ypotagi, envahit bientôt le territoire pour se proclamer tyran, sous le nom d'Astolf III.

 

Il tomba bientôt lui-même sous les coups de son cousin germain Karl de Synitheia, qui le vainquit en combat singulier et se déclara tyran sous le nom de Karl IV.

C'est alors qu'arriva un nouveau venu, Vlad d'Intoxica, fils du premier duc de ce pays qui tua Astorg V.

Il fit une rapide invasion du palais de Karl IV, tuant ce dernier, et prit le pouvoir sous le nom de Vlad I.

Vlad ne se maintint pas au pouvoir longtemps. Il était en effet opiomane et mourut d'une overdose.

Ceci profita à son Maire du Palais, Boris de Poisonas, petit-fils du tyran Dimitri I, qui prit immédiatement le pouvoir sous le nom de Boris I.

Les excès de Boris I le rendirent tellement impopulaire que le peuple, désorienté et épuisé de tous ces derniers changements dynastiques, appela les Astorgiens à la rescousse.

C'est ainsi qu'après un soulèvement populaire monta sur le trône le fils du regretté Astorg V, sous le nom d'Ivan IV.

 

 

Hélas celui-ci mourut prématurément, n'ayant pas eu le temps de se rendre impopulaire, aussi il hérita de l'appellation de "Bon". Ainsi on porta sur le trône sa sœur Astorgia, qui avait épousé un autre astorgien, fils unique de Magnus I "le Simple", et qui monta sur le trône sous le nom de Gonzague IV. Leur règne relativement court mais tranquille correspondit à un bref renouveau d'un petit Âge d'Or pour les Astorgiens.

Igor I

29ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Ivan III

28ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Astorg V "le Regretté"

30ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Olaf "Sans Terre"

Prince nominal d'Epirrepeia

Magnus

Duc Souverain d'Exartisi

Haakon III "le Jaloux"

32ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Magnus I "le  Simple"

31ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia et d'Exartisi

Harald II

34ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Margit I d'Ypotagi

34ème Tyrannesse d'Olethros

Duchesse Souveraine d'Exartisi

Ivan IV "le Bon"

39ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Gonzague IV

40ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Astorgia I d'Epirrepeia

40ème et 41ème Tyrannesse d'Olethros

Princesse Souveraine d'Epirrepeia

Gonzague partit le premier, disparu en mer dans une expédition contre les Exapatissiens. Astorgia I régna seule pendant quelques années avant de s'éteindre, intoxiquée par un produit de beauté. Gonzague et Astorgia eurent trois fils: Olaf, Ladislas et Igor, qui régnèrent tous sur la tyrannie d'OIethros. C'est Olaf, l'aîné, qui monta sur le trône, sous le nom d'Olaf I.

Il poursuivit un règne paisible de trois années puis tomba dans une embuscade tendue par les forces de son frère Ladislas qui convoitait le trône, et le prit derechef, devenant le tyran Ladislas IV, surnommé "le Retors" pour marquer sa vilenie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces méthodes indignes inspirèrent le troisième frère, Igor, duc d'Exartisi, à monter une campagne contre Ladislas IV, qui ne resta ainsi que quelques mois sur le trône avant d'en être expulsé par les coalisés. Leur meneur Igor d'Exartisi devint le tyran Igor II, dit "le Restaurateur".

Son règne fut hélas très bref, car les partis synitheyin et ypotagien s'étaient alliés pour tenter de prendre le trône, ce qu'ils réussirent à faire, après avoir pris Igor II par traîtrise.

Astolf de Synitheia, fils du tyran Karl IV et l'âme de l'action de revanche, devint tyran sous le nom d'Astolf IV.

C'était sans compter sur la soif de pouvoir de son associé et cousin ypotagien, également Astolf, fils d'Astolf III, qui n'avait pas supporté ne pas pouvoir être l'Astolf IV... Il tua Astolf IV par surprise et prit le pouvoir comme Astolf V, à peine un mois après l'avènement d'Astolf IV.

Le peuple d'Olethros excédé demanda le retour des Astorgiens. Inopinément, Harald II et Margit I avaient eu un fils, Karl, duc d'Exartisi depuis la mort d'Igor II, qui avait eu le temps de grandir, se marier, et de prendre de l'importance. Il fit un heureux candidat au trône, plus âgé et expérimenté que ses jeunes cousins astorgiens de la branche aînée, et monta ainsi sur le trône en tant que Karl V.

Olaf I "l'Assassiné"

42ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Ladislas IV "le Retors"

43ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

 Karl V

47ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Igor II "le Restaurateur"

44ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Karl V régna paisiblement mais bientôt se posa le problème de sa succession, car il n'avait eu qu'une fille, Judith, dite "d'Exartisi". Mentionnons ici que Judith était prétendante au trône de Synitheia (dont elle descendait par son arrière-grand-mère Astolfia), suite à la mort du frère d'Astolf IV, Otto, le tout dernier duc de Synitheia.

Judith d'Exartisi et Synitheia s'unit à son lointain cousin Ottokar d'Exartisi, fils d'Igor II, et lui donna deux garçons, Olaf et Karl. Cependant, Karl V mourut et Ottokar d'Exartisi monta sur le trône comme Ottokar III.

 

 

Otto, le fils d'Astolf V d'Ypotagi, également descendant des ducs Synitheyins, déclara la guerre à Ottokar III et Judith, défiant sa cousine pour la succession du duché de Synitheia.

Il s'ensuivit une guerre désastreuse, dite Guerre de Succession de Synitheia, dont le premier châpitre se solda par la mort d'Ottokar III et de Judith, de la main d'Otto d'Ypotagi, qui s'empara des trônes de Synitheia et de la Tyrannie, sous le nom d'Otto III.

Par chance, leurs deux fils Olaf et Karl réchappèrent du massacre, mais étaient trop jeunes pour prendre les armes. Ils se réfugièrent chez leur oncle astorgien Astorg, duc d'Exartisi, frère d'Ottokar III, qui lutta pour reprendre le trône des mains d'Otto III. Astorg parvint à destabiliser ce dernier et à récupérer le trône, sous le nom d'Astorg VI, en tenant à être appelé Régent de la Tyrannie, ce qui lui valut le surnom de "Modeste".

Astorg VI avait eu lui même un fils Astorg, mais celui-ci venait de mourir des suites de ses blessures à la guerre contre Otto III, laissant une veuve éplorée et deux fils, Haakon et Astolf, qui devaient ne jamais régner. Haakon devint plus tard Grand-Connétable d'Olethros et trouva une mort glorieuse, mais fut sans enfants reconnus. L'autre, Astolf, devint Archevêque d'Addictionville et fut reconnu ensuite sous le nom de "Bienheureux Astolf".

Donc, à la mort d'Astorg VI, il n'y avait que des enfants en bas-âge dans la branche cadette. C'est ainsi que le trône fut récupéré par la branche aînée, en la personne de Ladislas d'Epirrepeia, fils du malheureux Olaf I l'Assassiné, qui monta sur le trône comme Ladislas V.

Ottokar III

48ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Judith d'Exartisi et Synitheia

48ème Tyrannesse d'Olethros

Duchesse Souveraine d'Exartisi

Princesse nominale d'Epirrepeia

Prétendante au trône de Synitheia

Astorg VI "le Modeste"

49ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Ladislas V

50ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Ladislas V, lui, avait un fils vaillant prêt à reprendre le trône, Igor, qui avait déjà lui-même un nouveau-né, Ladislas. Cependant, le sort en voulut autrement. Le prince Ivan de Poisonas, petit-fils de Boris I, s'était mis dans l'idée qu'il fallait qu'il règne sur Olethros. Il attira par ruse Ladislas V et son fils Igor, et s'assurant qu'ils étaient à sa merci, les fit mettre à mort. Il prit le pouvoir sous le nom d'Ivan V.

Il ne restait plus personne chez les Astorgiens pour défier son pouvoir. Si bien qu'à sa mort son fils lui succéda le plus naturellement du monde, sous le nom de Boris II.

Celui-ci subit rapidement l'invasion de son voisin et gendre Grigor, Tsar de Pristrasyestan, qui avait reçu sa fille Ivana en mariage. Mais Grigor en voulait plus de Boris II et il prit bientôt le pouvoir sous le nom de Grigor I l'Intense.

Ces trois derniers règnes avaient laissé le temps aux rejetons de la race astorgienne de grandir. Aussi les deux fils des malheureux Ottokar III et Judith sortirent de l'anonymat et déclarèrent la guerre à Grigor I "l'Intense", qui dut abdiquer et leur céder la place.

C'est l'aîné Olaf d'Exartisi qui monta sur le trône, sous le nom d'Olaf II.

Hélas, Olaf II tomba très vite dans un traquenard tendu par Sven d'Ypotagi, le fils d'Otto III, qui lui contestait le fait d'être prétendant au trône de Synitheia. Sven n'eut néanmoins pas le temps de prendre le pouvoir. Le cadet exartissien Karl, fils d'Ottokar III et Judith récupéra heureusement le trône sous le nom de Karl VI.

Olaf II

53ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Prétendant au trône de Synitheia

Karl VI "le Doux"

54ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince Souverain d'Epirrepeia

Prétendant au trône de Synitheia

Karl VI, d'un naturel très doux qui lui valut son surnom, ne s'était jamais marié et s'entourait de favoris. L'un d'entre eux était le très calculateur et sans scrupules duc Drako d'Intoxica. Un jour on retrouva Karl VI mystérieusement mort, et ledit Drako fit un coup d'Etat, prenant le trône sous le nom de Drako I.

Drako I entendait cependant ne pas s'aliéner les Astorgiens, aussi s'empressa-t-il de marier sa sœur Vladimira, aussi innocente qu'il était retors, avec le jeune Ladislas d'Epirrepeia, fils du malheureux Igor et petit-fils de Ladislas V. En effet, les ducs d'Intoxica étaient fort récents, et une telle alliance ne pouvait qu'apporter du prestige. Il pensait aussi pouvoir contrôler la descendance de Vladimira et Ladislas qui serait désormais à moitié intoxiquienne...

Effectivement, un fils naquit de cette union, et il fut prénommé Vlad, un prénom bien intoxiquien.

Drako I n'avait cependant pas prévu que sa soeur prenne fait et cause pour son mari astorgien, et qu'elle désire être elle-même tyrannesse ! Elle poussa Ladislas à prendre le pouvoir, ce qu'il fit avec beaucoup de scrupules, sous le nom de Ladislas VI, ensuite surnommé "le Benêt" du fait de son désintérêt total du pouvoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leur succès fut bref, car les Ypotagiens avaient repris du poil de la bête, en la personne d'Otto, fils de Sven d'Ypotagi et Synitheia. Il s'allia à Ivan de Poisonas (un fil de Boris II) pour prendre le pouvoir, ce qu'il fit sous le nom d'Otto IV, se débarassant de Ladislas VI, prenant pour femme sa veuve Vladimira, qui ne se fit pas trop prier, y voyant d'abord son intérêt.

Ceci scandalisa les Astorgiens, et Magnus d'Exartisi, le fils d'Olaf II, déjà en âge de combattre, prit les armes contre ce double ennemi, qu'il terrassa. Vladimira s'était donné la mort elle-même, redoutant le courroux astorgien, et Otto IV périt en s'empoisonnant.

Magnus monta sur le trône à la satisfaction générale, sous le nom de Magnus II, dit "le Juste".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Magnus était un bon souverain et fin stratège. Il entendait mettre fin aux conflits, et y parvint presque, notamment avec sa politique matrimoniale. Il maria son fils unique le jeune Gonzague avec Jolanta d'Ypotagi et Synitheia, la propre sœur d'Otto IV, fermant ainsi pour un temps la parenthèse de la Guerre de Succession d'Ypotagi, acceptant de n'être pas prétendant au trône synitheyin.

Magnus II "le Juste" fut abondamment pleuré dans les chaumières lorsqu'il fut assassiné par les sbires de Boris de Poisonas, le petit-fils de Boris II, qui profita du désarroi général pour prendre le pouvoir, sous le nom de Boris III.

Son gouvernement brutal ne lui attira pas d'amis. C'est avec soulagement que la population accueillit le soulèvement de Vlad, le fils de Ladislas VI et Vladimira, qui déposa Boris III, et prit le pouvoir sous ne nom de Vlad II. Avec l'avènement de Vlad II vint une période plus clémente pour la tyrannie d'Olethros.

Hélas Vlad II ne s'était pas ménagé lors de sa conquête du pouvoir, et il succomba un an plus tard, regretté de ses sujets qui l'avaient surnommé "le Tenace". Son jeune fils Vlad prit le trône sous le nom de Vlad III.

Ladislas VI "le Benêt"

56ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

Vladimira d'Intoxica

56ème et 57ème Tyrannesse d'Olethros

Princesse Souveraine d'Epirrepeia

puis Duchesse d'Ypotagi et Synitheia

Magnus II "le Juste"

58ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Vlad II "le Tenace"

60ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

Vlad III "le Jeune"

61ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Vlad III n'eut que le temps d'avoir un enfant, une fille prénommé Aragna, avant de mourir subitement d'une occlusion intestinale. Pourtant il était fort jeune, et c'est le sobriquet qui lui est resté.

Un Tsar de Pristrasyestan profita de ce bref intermède pour usurper le trône, sous le nom de Gavrilo I , surnommé"le Chevelu" en raison de sa très longue chevelure. C'est d'ailleurs à cause d'elle qu'il mourut, son cheval s'étant empêtré dans sa chevelure et provoqué sa chute mortelle. De son mariage avec Fania de Poisonas, une petite-fille de Boris III, Gavrilo I ne laissait qu'un fils en bas-âge.

Le pouvoir revint naturellement au seul astorgien encore vivant. Il s'agissait du jeune Gonzague d'Exartisi, fils de Magnus II, qui avait bien grandi et attendait sagement son tour. Il monta sur le trône en tant que Gonzague V et régna en monarque avisé, évitant toute invasion ou velléités de révolte en menant de sage réformes. Il mourut très apprécié et on lui attribua même l'appellation de "Grand".

Rappelons que Gonzague V "le Grand" s'était marié avec Jolanta d'Ypotagi et Synitheia, la tante de Sven, dernier duc de Synitheia de la première Maison. Sur son lit de mort, Sven décida que le duché passerait à son neveu Karl, fils de sa chère tante Jolanta, plutôt qu'à son fils qui était déjà entré dans les ordres et devait devenir un jour Saint Haakon, ou à son rejeton illégitime, Astolf, qui montrait des dispositions à la barbarie...

 

 

La mort de Gonzague V "le Grand"laissa un vide, très vite comblé par le fils de Gavrilo I "le Chevelu", tsar de Pristrasyestan, qui prit le pouvoir sous le nom de Aleksandr I. Sa politique erratique lui valut le sobriquet d'"incertain" dont on l'a affublé, ainsi que son trône, devenu vite vacillant de ses indécisions.

 

Le fils de Gonzague V, Karl, prit tout naturellement les rennes de la tyrannie, avec le nom de Karl VII. Il fut le premier astorgien duc souverain de Synitheia de plein droit. Karl VII est ainsi connu sous le nom d' "Unificateur". Et il le fut à plus d'un titre, car il s'unit avec la jeune Aragna d'Epirrepeia, fille et héritière de Vlad III.

Ainsi furent enfin de nouveau réunies les possessions astorgiennes, qui s'étaient séparées dix générations auparavant en deux branches: "nordiste" pour la ligne gonzaguienne, et "sudiste" pour la ligne ladislassienne.

Gonzague V "le Grand"

62ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Karl VII "l'Unificateur"

63ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi et de Synitheia

Prince nominal d'Epirrepeia

Aragna d'Epirrepeia

63ème Tyrannesse d'Olethros

Princesse Souveraine d'Epirrepeia

Duchesse souveraine d'Exartisi et Synitheia

Karl VII l'Unificateur et Aragna eurent un fils unique, Astorg, en qui reposeraient désormais l'avenir de la dynastie astorgienne. Il fut dès sa naissance surnommé "l'Escarcelle" car tout lui était venu. Il fallait juste survivre aux temps nouveaux où de noirs nuages s'amoncelaient bientôt.

La tempête fut provoquée par le duché d'Intoxica, qui s'était refait une santé et rongeait son frein, en la personne de son nouveau duc Vlad, arrière-petit-fils de Drako I. Vlad envahit le pays et fit assassiner Karl VII. Aragna parvint de justesse à fuir avec son fils Astorg, mais ne put empêcher Vlad d'Intoxica de se faire couronner sous le nom de Vlad IV.

 

Ce dernier finit par retrouver Aragna et la tua. Le jeune Astorg parvint encore à s'échapper et se cacha encore de nombreuses années, notamment en Despotie de Via où son charisme fit qu'il en devint le Despote. Il constitua une formidable armée qui déferla bientôt sur Vlad IV, qu'il tua de ses propres mains, avant de monter sur le trône olethrosien sous le nom d'Astorg VII "l'Escarcelle". Il gouverna bien son pays mais ne put empêcher la rébellion ypotagienne.

 

C'est en effet de ce duché que vint bientôt la rébellion d'Astolf, l'enfant illégitime de Sven, dernier duc d'Ypotagi. Véritable brute sanguinaire, il sut se faire détester de la population ypotagienne, à tel point que son demi-frère, le futur Saint Haakon d'Ypotagi, déclara haut et fort à qui voulait l'entendre qu'il transmettrait son duché, étant le dernier rejeton mâle légitime de la première maison d'Ypotagi, à Astorg VII et personne d'autre. Ceci faisait enrager Astolf, qui s'était fait depuis une descendance, légitime et illégitime, et tenait de fait le duché entre ses mains. Astorg VII ne put jamais mettre la main sur le duché d'Ypotagi.

A sa mort, Astorg VII laissa quatre fils a qui il légua ses possessions: la principauté d'Epirrepeia échut au premier, Ottokar, le duché d'Exartisi au deuxième, Ladislas, le duché de Synitheia au troisième, Vlad, et le duché d'Ypotagi au dernier, Gonzague, à charge pour lui de se le sécuriser, ce qui ne serait pas une mince affaire ! En effet, les trois fils d'Astolf, qui venait aussi de mourir, Sven, Jurgen et Otto valaient bien leur père dans la vilenie et mettaient le pays en coupe réglée.

Jurgen, le plus intelligent des trois, duc d'Ypotagi de fait, fut d'ailleurs le seul à avoir une descendance légitime: une fille Jurgenia, qu'il maria sans difficulté avec Toto Mafiozo, le parrain de la mafia d'Addictionville. Toto devint très puissant et parvint, à force d'intimidation des électeurs, à se faire porter au trône, sous le nom de Toto I.

Toto, dont le gouvernement mafieux s'aliéna une grande partie de la population, tomba bientôt sous les coups combinés d'Ivan de Poisonas, un descendant de Boris III, et de Drako d'Intoxica, petit-fils de Vlad IV. Ce fut Drako qui saisit le pouvoir le premier, sous le nom de Drako II. Pour s'assurer les bonnes grâces de son associé Ivan: il donna sa fille Drakeia en mariage au fils d'Ivan, Boris de Poisonas.

Mais Ivan de Poisonas restait frustré de son pouvoir, et il délogea vite Drako II, prenant le pouvoir en tant qu'Ivan V. Ce dernier entendait maintenant s'assurer durablement le pouvoir, en tentant d'éliminer les Astorgiens. Il fit successivement assassiner Ottokar, prince d'Epirrepeia, et son frère Ladislas, duc d'Exartisi. Ces derniers étaient dans la force de l'âge et n'avaient pas encore eu d'enfants, ce qui était une perte sèche pour les Astorgiens.

 

 

Il restait encore deux frères: Gonzague d'Ypotagi et Vlad de Synitheia.

Hélas, Gonzague périt en défendant son duché qu'il s'était tout nouvellement sécurisé, de la main de Toto Mafiozo, fils de Toto I, qui prétendait également au trône ypotagien. Toto en profita pour prendre le pouvoir tyrannique en tant que Toto II, évinçant au passage l'abject Ivan V.

 

Ce fut de justesse que l'épouse de Gonzague s'échappa du massacre ypotagien, avec son jeune fils unique Magnus. 

Toto II ne put empêcher l'invasion du Tsar de Pristrasyestan, Grigor, dit "le Maldentu", qui l'évinça et monta sur le trône sous le nom de Grigor II.

Mais la population commençait à bien regretter les Astorgiens, et un mouvement populaire porta rapidement sur le trône le dernier des frères, Vlad de Synitheia, sous le nom de Vlad V. Son gouvernement intelligent lui procura son appellation d'"Avisé". N'ayant pas d'enfants, il prit sous son aile son neveu Magnus, le fils de Gonzague, qui fut élevé comme l'héritier du trône. Il fut apanagé, en plus de son duché d'Ypotagi en propre, de la principauté d'Additionville, qui depuis ce temps honore systématiquement les héritiers présomptifs du Tyran d'Olethros.

Magnus avait eu le temps de grandir, se marier et avoir quatre enfants. Il attendait patiemment que son tour vienne, mais rien ne pressait pour lui. C'est alors que le règne de son oncle Vlad V se termina tragiquement quand Drako d'Intoxica, fils de Drako II, envahit le pays et prit le pouvoir sour le nom de Drako III. Vlad VI se retira dans un monastère et y mourut bientôt. Magnus était parti en ambassade au Pratarana et n'eut pas le temps de réagir.

Astorg VII "l'Escarcelle"

65ème Tyran d'Olethros

Despote de Via

Duc Souverain d'Exartisi et Synitheia

Prince Souverain d'Epirrepeia

Prétendant au trône d'Ypotagi

Ottokar

Prince Souverain d'Epirrepeia

Ladislas

Prince nominal d'Epirrepeia

Duc souverain d'Exartisi

Gonzague "l'Ypotagien"

Duc Souverain d'Ypotagi

Prince nominal d'Epirrepeia

Vlad V "L'Avisé"

66ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Duc souverain d'Exartisi et Synitheia

Drako avait eu le temps d'installer son pouvoir. Il proposa un marché matrimonial à Magnus d'Addictionville. Il s'agissait de marier le premier né de Magnus, Astorg, avec la fille de Drako III, Drachna. Pour tous, cela permettait de gagner du temps, faire une paix certes bancale mais la paix tout de même, et pour ne rien gâter, Drachna était fort jolie et au goût du jeune Astorg, donc le marché fut conclu et les tourtereaux mariés.

Drako III eut la bonne idée de mourir rapidement, d'accident, suite à une crise de folie dont il était coutumier. Magnus prit les rennes du pays, sous le nom de Magnus III. Il est le premier astorgien officiellement duc souverain d'Ypotagi. Son bon gouvernement lui a octroyé l'appellation de "Stratège". Magnus III fut le premier tyran d'Olethros régnant personnellement en même temps sur les territoires d'Epirrepeia, d'Exartisi, de Synitheia et Ypotagi.

Magnus III "le Stratège"

68ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia et Addictionville

Duc souverain d'Exartisi, Synitheia et Ypotagi

A la mort de Magnus III, qui fut très regretté, le jeune Astorg monta sur le trône comme prévu, sous le nom d'Astorg VIII. Hélas le règne fut de courte durée, et le pouvoir fut usurpé par le Tsar Kamilo de Pristrasyestan, petit-fils de Grigor II le Maldentu, qui monta sur le trône sous le nom de Kamilo I.

Astorg VIII avait péri au combat, aussi les Astorgiens se fédérèrent-ils autour du deuxième frère, Olaf d'Epirrepeia et d'Exartisi. Ce dernier parvint à récupérer le pouvoir des mains de Kamilo I, sous le nom d'Olaf III.

C'était sans compter sur les Intoxiquiens, qui rongeaient leur frein depuis le règne de Drako III. Son fils Jarema conquit le pouvoir olethrosien après une âpre bataille pendant laquelle périt Olaf III, et Jarema d'Intoxica devint le tyran Jarema I.

Des enfants de Magnus III, il restait encore deux fils: Igor d'ypotagi et Otto de Synitheia. Ensemble ils se liguèrent et parvinrent à déloger Jarema du trône. Non sans mal, car Igor y laissa la vie. Otto de Synitheia monta ainsi sur le trône sous le nom d'Otto V.

 

 

 

 

 

 

Otto V régna peu, car cette fois, ce fut au tour des Poisonassiens d'attaquer la Tyrannie. L'attaquant était Boris de Poisonas, le cousin germain de Jarema I, fils lui-même d'un Boris de Poisonas et de Drakeia d'Intoxica, soeur de Drako III.

Il se débarrassa d'Otto V et monta sur le trône sous le nom de Boris IV.

Entretemps, la progéniture astorgienne avait eu le temps de grandir. De tous les fils de Magnus III, seul Otto V n'avait pas laissé de descendance...

La dévolution du pouvoir devait passer par celle d'Astorg VIII, le fils aîné de Magnus III. Astorg VIII avait eu Gonzague, Ladislas et Vlad. Les deux premiers se disputèrent longtemps la Principauté d'Epirrepeia, ce qui laissa à Vlad la possibilité de s'arroger le duché d'Exartisi... au détriment de Magnus, le fils d'Olaf III, normalement duc Souverain d'Exartisi, qui se consola donc avec le duché d'Ypotagi hérité de son oncle Otto V. Quant à Igor, le fils d'Igor d'Ypotagi, il hérita sereinement du duché de son père. Les jeunes Igor d'Ypotagi et Magnus de Synitheia soutinrent les prétentions de Gonzague à la principauté d'Epirrepeia, laissant au deuxième frère, Ladislas, pour seul apanage le sobriquet de "Malchanceux". Tous ensemble ils se liguèrent tout de même pour déloger du trône Boris IV, dont les frasques n'avaient que trop duré, et portèrent au pouvoir Gonzague, sous le nom de Gonzague VI. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ladislas "le Malchanceux" récupéra enfin un apanage, la principauté d'Epirrepeia mais n'en profita guère, car il mourut le jour de son investiture princière, laissant un jeune fils, Magnus, le futur Magnus IV.

Gonzague VI mourut vite, et le pouvoir fut récupéré immédiatement par son cousin Igor d'Ypotagi, qui monta sur le trône tyrannique sous le nom d'Igor III, avant que les autres princes astorgiens, pourtant mieux placés dans l'ordre de dévolution du trône, n'aient eu le temps de dire ouf. Ceci laissa à Igor III le sobriquet de "Rapide".

Astorg VIII

69ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia et Addictionville

Olaf III

71ème Tyran d'Olethros

Prince nominal puis Souverain 

d'Epirrepeia et Addictionville

Duc souverain d'Exartisi

Igor d'Ypotagi

Prince nominal d'Epirrepeia

Duc Souverain d'Ypotagi

Otto V

73ème Tyran d'Olethros

Prince nominal puis Souverain 

d'Epirrepeia et Addictionville

Duc souverain d'Exartisi d'ypotagi et Synitheia

Gonzague VI

75ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Ladislas "Le Malchanceux"

Prince nominal puis Souverain 

d'Epirrepeia

Vlad d'Exartisi

Duc Souverain d'Exartisi

Magnus d'Exartisi

Duc Souverain d'Ypotagi

Duc nominal d'Exartisi

Igor III "le Rapide" d'Ypotagi

76ème Tyran d'Olethros

Cependant, le règne d'Igor III fut de courte durée, et depuis les coulisses du pouvoir, Purso Mafiozo, parrain de la mafia d'Addictionville, gagna le trône, en éliminant Igor III.

On comprit dès lors, mais trop tard, qu'Igor III s'était certainement fait aider par la mafia dans sa conquête si rapide du pouvoir, mais qu'il s'était fait avoir comme un bleu par son ancien associé.

Il avait notamment oublié que les Mafiozo se considéraient comme les héritiers du duché d'Ypotagi...

Purso devint Purso I, et tira les ficelles du pouvoir jusqu'à ce que cet interrègne peu courant profite à un autre prédateur, le duc Vlad d'Intoxica, en la personne du petit-fils du tyran Jarema I.

Fort de ses armées, ce dernier mit rapidement fin au règne pestilentiel de Purso I, montant sur le trône sous le nom de Vlad VI.

Cependant, au même moment, le fils d'Igor III d'Ypotagi, également prénommé Vlad, se faisait acclamer Tyran sous le même nom de Vlad VI ! La confusion était à son comble. Un Vlad VI régnait bien, mais lequel ? De fait, le trône fut occupé un premier temps par Vlad VI d'Intoxica, puis par Vlad VI d'Ypotagi qui continua sous le même nom après s'être définitivement assuré d'être le seul Vlad VI... Il fut néanmoins reconnu par la postérité comme Vlad VI "le Contesté".

Vlad VI"le Contesté" d'Ypotagi

79ème Tyran d'Olethros

Vlad VI d'Ypotagi régna tranquillement quelques années, ayant eu le temps d'avoir trois beaux enfants: la belle Irina, et les princes Olaf et Igor.

Cependant, il était loyal et savait que le pouvoir reviendrait un jour où l'autre à la branche aînée. Il se trouve qu'il s'entendait bien avec son cousin Magnus, le fils de Ladislas "le Malchanceux", qui lui aussi avait deux fils: Ottokar, futur prince d'Epirrepeia, et Astorg, futur duc d'Exartisi. Une union fut donc décidée entre les deux branches: le mariage des tout juste pubères Irina et Astorg eut lieu en grande pompe au palais d'Astorgia. Pourquoi Astorg et non son frère ? D'abord parce que ce mariage ne changeait pas la dévolution du pouvoir de l'aîné Ottokar qui le tiendrait non par sa femme mais par son père, mais aussi parce qu'il y avait moins d'écart d'âge entre Irina et Astorg qu'entre Irina et Ottokar...

 

Il était aussi question qu'à la mort de Vlad VI, Magnus lui succéderait sur le trône... ce qui arriva inopinément le lendemain du mariage, Vlad VI ayant décédé dans la nuit d'une occlusion intestinale !

Magnus monta ainsi sur le trône sous le nom de Magnus IV, affublé d'ailleurs du sobriquet de "Marieur".

Magnus IV "le Marieur" d'Epirrepeia

80ème Tyran d'Olethros

Mais Magnus IV n'eut pas trop le temps de profiter de son nouveau statut de Tyran. En effet, la Tyrannie vacilla sous les coups du prince Ivan de Poisonas, arrière-petit-fils du tyran Boris IV. L'Etat-Major de l'armée d'Olethros tomba dans une embuscade où périrent nombre de chevaliers et de princes astorgiens: Magnus IV lui-même, ainsi qu'Henricus de Synitheia, frère de Vlad VI le Contesté, le duc Ottokar d'Exartisi - cousin germain de Magnus IV et fils de Vlad d'Exartisi, et Igor d'Ypotagi, frère de la belle Irina... Mais surtout, l'héritier du trône, Ottokar d'Epirrepeia, sur lequel s'acharnèrent les assaillants.

Il n'y eut qu'Astorg, fils de Magnus IV, qui réussit à réchapper de justesse à la tuerie et s'enfuit.

Ivan de Poisonas, victorieux, se fit proclamer Tyran sous le nom d'Ivan VI.

 

La vie fut difficile sous le joug du Poisonassien. Aussi la population soutenait la cause du fuyard Astorg qui avait organisé la résistance à l'oppression, notamment depuis la despotie de Via où son charisme fait qu'il en devint rapidement le souverain.

Bientôt, joint par une puissante armée de Via et de tout Olethros, Astorg détrôna Ivan VI et s'installa sur le trône en tant qu'Astorg IX, dit "le Charismatique", corégnant avec Irina d'Ypotagi, également héritière de Synitheia.

Astorg IX "le Charismatique" d'Exartisi

82ème Tyran d'Olethros

Despote de Via - Prince Souverain d'Epirrepeia

Irina I d'Ypotagi et Synitheia

83ème Tyranesse d'Olethros

Le règne d'Astorg IX fut court mais heureux. A sa mort, survenue quelque dix années après leur avènement, Irina régna seule sous le nom d'Irina première. Son règne avisé est encore célébré dans les chaumières olethrosiennes comme un temps de bonheur national.

De leur union, ils eurent trois fils qui étaient certainement promis à un bel avenir: Olaf en Epirrepeia, Ladislas en Exartisi et Astorg en Ypotagi et Synitheia.

Hélas, le bonheur n'a souvent qu'un temps, et il fut suivi d'un véritable cataclysme: la Horde de Tartaros, agglomérat de tribus nomades guerrières surgie des steppes du sud entre Ypotagi et Intoxica, déferla en une immense armée sur tout le royaume. Son chef sanguinaire, Shambul Tut, avait profité du laisser-aller général et de la douceur de vivre pour monter en cachette une formidable armée...

En trois mois, il avait conquis tout le territoire et le tint d'une poigne d'acier. Irina fut faite prisonnière avec son dernier fils le tout jeune Astorg, tandis que Ladislas d'Exartisi fut mis à mort sans pitié pour avoir voulu défendre sa mère. Olaf d'Epirrepeia, l'aîné et désormais seul espoir de la dynastie astorgienne, avait disparu... L'avenir s'annonçait bien sombre pour Olethros.

Shambul Tut maria sa fille Oongsha, qui avait déjà vingt ans, avec le très jeune Astorg, entendant en faire un mariage politique pour sceller son propre pouvoir sur le trône. Quinze ans après, cette union mal assortie avait donné deux rejetons aux prénoms aussi nordiques que leurs porteurs étaient devenus pétris de culture tartarossienne: Astolf d'Ypotagi et Igor de Synitheia.

Entretemps, Shambul Tut était décédé, et son fils Khosro, frère de Oongsha, était monté sur le trône en tant que Khosro I.

 

D'Olaf d'Epirrepeia, toujours point de nouvelles... 

Jusqu'au jour où il refit surface avec une incroyable armée, venue des quatre coins d'Olethros. Son entreprise de libération du territoire avait été aussi secrète qu'efficace, et en quelques mois, il put déloger Khosro du trône et s'y installer en tant que Olaf IV "le Libérateur". Les Tartarossiens retournèrent en hâte dans leur steppe méridionale.

Olaf IV d'Epirrepeia "le Libérateur"

86ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Olaf IV "le Libérateur" ne profita hélas pas longtemps de son pouvoir, car Vlad d'Intoxica, un petit-fils de Vlad VI, parvint à le faire assassiner et à monter sur le trône olethrosien à la surprise générale, sous le nom de Vlad VII.

Cet acte abject perpétré sur le héros national fit que Vlad VII fut détesté dès le premier jour de son règne. Cela fut un jeu d'enfant pour Magnus, le fils aîné d'Olaf IV, de reprendre le pouvoir, ce qu'il fit au bout de quelques mois sous le nom de Magnus V.

 

L'accession au trône de Magnus mit fin à la querelle qu'il avait avec son frère Olaf pour la principauté d'Epirrepeia. Olaf devint lors le prince d'Epirrepeia alors que Magnus devenait tyran. Ce qui laissait au troisième frère, Gonzague, les mains libres pour régner sur le duché d'Exartisi. Rappelons que les duchés d'Ypotagi et Synitheia étaient tenus par les astorgiens - tartarossiens issus du jeune Astorg d'Ypotagi, mais ni l'un ni l'autre n'eurent finalement de descendants connus.

 Mais un nouveau danger guettait l'Etat: le clan Mafiozo se languissait de n'avoir pas de pouvoir officiel. Son dernier rejeton, Purmito, à force de manipulations et d'intimidations, parvint à faire empoisonner Magnus V et à monter lui-même sur le trône, sous le nom de Purmito I.

Olaf d'Epirrepeia, étant le frère de Magnus V et l'astorgien en lice pour le trône, provoqua Purmito I en duel, ce que Purmito I accepta pour son plus grand malheur, car il fut tué lors du duel. Cependant les sbires de Purmito I défunt assassinèrent honteusement Olaf. Le fils de Purmito I, Krado, en profita lâchement pour remplacer son père au pied levé, sous le nom de Krado I.

Cette lâcheté déchaîna un soulèvement populaire si soudain que Krado I ne put maintenir son pouvoir que quelques jours. Il fut littéralement dépecé par la foule d'Addictionville en furie, qui acclama le retour triomphal des astorgiens en la personne de Gonzague d'Exartisi, dernier frère de Magnus V et du regretté Olaf, qui monta sur le trône sous le nom de Gonzague VII, dit "l'Acclamé".

Magnus V d'Epirrepeia

88ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Gonzague VII "l'Acclamé" d'Exartisi

91ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

et duc souverain d'Exartisi

Gonzague VII, dit "l'Acclamé" fut un monarque très doux mais pas assez prévoyant. Il n'avait pas vu la montée du pouvoir de nuisance des princes de Poisonas, qui se lassaient de martyriser leur population et rêvaient à d'autres cieux. Boris de Poisonas, petit-fils du tyran Ivan VI, attaqua Gonzague VII par surprise et prit l'avantage, à tel point qu'il eut l'opportunité de saisir pour lui le pouvoir olethrosien. Boris devint le tyran Boris V de Poisonas.

Les astorgiens se liguèrent bientôt sous la houlette d'Astorg d'Epirrepeia et de Synitheia (qu'il avait hérité de son oncle Igor), le fils unique de Magnus V, si bien que Bientôt Astorg délogea Boris V et monta sur le trône sous le nom d'Astorg X.

Astorg X d'Epirrepeia et Synitheia

93ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

et duc souverain de Synitheia

A la mort d'Astorg X, qui survint trop rapidement, son fils unique Igor était trop jeune pour régner. Le pouvoir passa aux mains d'Olaf d'Exartisi, fils du tyran Gonzague VII, oncle d'Astorg X. Olaf était sensé devenir régent jusqu'à la majorité de son petit-cousin Igor, mais il n'en fit rien et se proclama tyran sous le nom d'Olaf V.

Son règne fut très bref, car l'Etat fut envahi par les troupes du Tsar de Pristrasyestan, Maksim, qui usurpa le trône sous le nom de Maksim I. Ce dernier, fort simplet - ce qui explique son sobriquet de "Simple", régna peu, car il fut délogé du pouvoir par son propre fils Fyodor qui avait tout manigancé. Fyodor devint Fyodor I, et son ténébreux caractère lui valut le surnom de "Sombre".

Néanmoins, Fyodor I ne vécut pas longtemps après son  infamie, car Drako d'Intoxica, un arrière-petit-fils de Vlad VII, lorgnait sur le trône et en évinça Fyodor I le Sombre, pour y monter sous le nom de Drako IV.

Pour les Astorgiens, ce chassé-croisé n'avait que trop duré. Aussi Igor d'Exartisi et d'Ypotagi (du duché qu'il avait hérité de son oncle Astolf sans postérité), le frère d'Olaf V, monta au créneau et parvint à se défaire de Drako IV et monter sur le trône, sous le nom d'Igor IV.

Olaf V d'Exartisi

94ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi

Igor IV d'Exartisi et Ypotagi

98ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Ypotagi

La population respirait de nouveau le bon pouvoir astorgien connu. Il vaut mieux vivre avec son tyran à soi que sous le joug d'autres apprentis tyranions !

Hélas le retour à la normale fut de nouveau perturbé par une attaque en règle. Cette fois-ci, c'était celle portée par le clan Mafiozo, en la personne de Toto, le fils de l'ancien tyran Krado I. Il usa de tous les moyens possibles pour déstabiliser le pouvoir d'Igor IV et un beau jour on ne retrouva que le cadavre d'Igor IV dans les fossés du château d'Astorgia. Toto Mafiozo profita de la stupéfaction générale pour occuper le trône vacant, sous le nom de Toto III.

Une fois la stupéfaction passée, les Astorgiens reprirent leurs esprits, cette fois-ci sous la houlette d'un autre Igor, l'unique fils d'Astorg X qui avait eu le temps de bien grandir, pendant les "régences" de ses oncles Olaf V et Igor IV. En quelques semaines, il put restaurer son pouvoir astorgien très attendu en devenant Igor V "l'Attendu". Toto III disparut vite dans la clandestinité habituelle des Mafiozo.

Igor V "l'Attendu" d'Epirrepeia

100ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Duc souverain d'Exartisi, Ypotagi et Synitheia

Le règne d'Igor V fut une parenthèse heureuse dans la vie de la Tyrannie. Igor était en fait aussi avisé qu'attendu et son gouvernement fut bon. Les quatre Etats d'Epirrepeia, Exartisi, Synitheia et Ypotagi se trouvèrent de nouveau réunis sous une seule couronne. Vingt ans de bonheur passèrent, pendant lesquels la progéniture d'Igor, c'est à dire deux fils, prospéra.

Le cadet, Ottokar, régna en Exartisi et Synitheia et avait déjà deux fils: Astolf et Ottokar. Quant à l'aîné, Gonzague, il avait hérité d'Epirrepeia et d'Ypotagi et avait contracté un mariage très politique avec Stefania de Poisonas, une arrière-petite-fille de Boris V, qui lui avait déjà donné trois fils: Igor, Vlad et Ladislas.

Les Astorgiens prospéraient de nouveau. Malheureusement, de nouveaux nuages noirs s’amoncelaient sur Olethros... La Horde de Tartaros envahit à nouveau le pays, de manière fulgurante. Igor V fut tué dans la bataille d'Astorgia et ses armées furent décimées mais la capitale tenait encore. Tandis que l'aîné Gonzague devenait en catastrophe Gonzague VIII, on organisa la fuite des jeunes princes qui prirent le chemin de l'exil chez Vassili de Poisonas, le frère de Stefania. Quant à elle, en tant que nouvelle tyranesse, elle préféra rester avec son mari Gonzague VIII.

 

 

 

 

Addictionville soutint un siège désastreux pendant de longs mois au bout desquels une brèche put enfin être pratiquée dans la muraille. Les armées Tartarossiennes mirent la ville à sac après avoir passé toute sa population au fil de l'épée. Gonzague VIII fut tué mais Stefania fut épargnée et enlevée par un des généraux de l'armée de Tartaros, Radovan d'Intoxica, le propre frère de Drako IV. Radovan eut plus tard de Stefania un fils, Drako-Ivan, qui sera d'ailleurs le tout dernier duc d'Intoxica, de la première maison d'Intoxica.

En attendant, le khan de Tartaros monta sur le trône sous le nom de Khano II, du nom de son lointain ancêtre premier tyran d'Olethros tartarossien.

Les Astorgiens réfugiés chez les Poisonas réfléchissaient au moyen de récupérer le pouvoir et venger l'affront tartarossien. Ils avaient en Vassili de Poisonas un allié. Il offrit à Ottokar d'Exartisi et Synitheia, devenu chef de famille, son concours pour la reconquête d'Olethros, à l'unique condition qu'il puisse lui-même devenir Tyran pour cinq années, après lesquelles le pouvoir sera échu à Ottokar. Le marché, bien que dangereux, fut conclu.

Au bout d'une année de préparatifs intenses, la puissante armée de Poisonas se mit en marche vers le sud. Tous les astorgiens étaient là pour en découdre. Les forces coalisées étaient si imposantes qu'elles balayèrent les troupes de Khano II en un rien de temps et bientôt Astorgia fut conquise, les cavaliers Tartarossiens ne se sentant pas à l'aise de défendre un siège... 

Comme prévu selon le marché entre Ottokar et Vassili, ce fut ce dernier qui monta sur le trône, sous le nom de Vassili I.

Radovan d'Intoxica étant mort pendant la bataille, Stefania se trouva libérée et elle rejoint les Astorgiens avec son nouveau-né Drako-Ivan, gardant cependant son rôle et statut de duchesse d'Intoxica.

Au bout de cinq années de règne magnanime, le bon Vassili I était finalement prêt à honorer son contrat et passer le pouvoir à Ottokar d'Exartisi et Synitheia, comme prévu.

Un coup de théâtre l'en empêcha le jour du couronnement même: son propre fils Vassili l'assassinat et se proclama lui-même Tyran sous le nom de Vassili II. Il fit prisonniers les astorgiens, dont deux des jeunes furent immédiatement mis à mort pour avoir osé braver son autorité: ainsi périrent le jeune Ladislas, fils de Gonzague VIII et stefania, et le jeune Astolf, fils d'Ottokar. Ottokar, anéanti par le meurtre de son fils, se laissa enfermer avec son second fils Ottokar en forteresse.

Stefania d'Intoxica, qui arrivait pour une fois fort heureusement en retard à la cérémonie, avec ses deux autres fils Igor et Vlad, put se dégager de l'embuscade et retourna vite en Intoxica où elle organisa la résistance contre Vassili II et la libération de son beau-frère et neveu Ottokars...

Celà lui prit tout de même six mois, mais en fin de compte elle parvint à battre Vassili II qui abandonna le pouvoir à Ottokar, qui monta enfin sur le trône sous le nom d'Ottokar V. Cependant, la mort de son fils Astolf et le séjour en forteresse l'avaient terriblement affaibli, et il mourut bientôt de maladie, laissant le pouvoir à son fils Ottokar, qui devint Ottokar VI.

 

 

 

Ceci ne fut pas trop au goût de Stefania d'Intoxica et de ses descendants, les astorgiens issus de Gonzague VIII, qui étaient la branche aînée.

Un conseil de famille eut lieu, et il fut décidé qu'on dépose Ottokar VI. Ce dernier accepta de partir, à la surprise générale, car il se sentait une vocation religieuse. Il devint Archevêque d'Addictionville et Primat d'Olethros. Ce fut son fils unique Astolf qui eut du mal à digérer l'abdication de son père, mais il s'en contenta pour l'instant, n'ayant pas voix au châpitre.

Ainsi Igor, fils aîné de Gonzague VIII, monta sur le trône, sous le nom de Igor VI.

Son règne fut trop bref, car Igor VI, qui était passionné de chasse, mourut d'une chute de cheval à l'ouverture de la saison de la chasse l'année suivante.

Il fut succédé au trône par son frère cadet Vlad, qui devint Vlad VIII. Il régna paisiblement pendant une dizaine d'années.

 

 

Astolf, fils d'Ottokar VI, eut une consolation à cette époque: les féroces Tartarossiens cherchaient à se rapprocher du pouvoir astorgien et une offre de mariage fut proposée. Astolf, prince non encore marié, fut celui qui fut choisi pour épouser la belle Korsedina de Tartaros, petite-fille du tyran Khano II.

C'est peu après ce mariage politique qu'il fut lui-même appelé au trône, après la mort accidentelle de son cousin Vlad VIII. Astolf devint Astolf IV, au grand bénéfice des Tartarossiens qui se réjouissaient d'avoir une tyrannesse de leur sang...

 

 

 

Cette situation scandalisa le jeune Drako-Ivan I d'Intoxica, qui avait succédé à ce duché après sa mère Stefania qui était morte peu de temps auparavant. Drako-Ivan détestait en effet les Tartarossiens. Il partit en campagne contre Astolf IV, en se liguant à son demi-frère Magnus, le fils de Vlad VIII qui entendait bien succéder à son père un jour.

Hélas pour lui, Drako-Ivan se noya dans le fleuve Potai avant d'avoir pu en découdre, ce qui laissa un sursis à Astolf IV. Ainsi disparaissait le dernier rejeton de la première maison d'Intoxica, qui avait donné quelques fils à retordre aux Astorgiens par le passé. Ceci lança par contre la guerre de succession d'Intoxica entre la Maison d'Astorg et la Maison de Poisonas.

La guerre se déclencha d'ailleurs illico, les Poisonassiens attaquant depuis le Nord pour tenter de rejoindre le duché d'Intoxica à conquérir. Astolf IV était désormais pris en tenaille et tenta une sortie. Il fut tué d'une flèche dont on ne sait toujours pas aujourd'hui si elle était poisonassienne, intoxiquienne ou même astorgienne... Au Palais, Korsedina fut assassinée, au grand dam des Tartarossiens...

Exit ainsi Astolf et la tyranesse tartarossienne, ce qui calma les esprits, mais les Poisonassiens étaient déjà entrés dans la ville et, avant que nul n'ai eu le temps de dire ouf, Drako-Ivan II se proclamait tyran. Il n'était autre que le fils du hargneux Vassili II de Poisonas. Il en profita pour mettre main basse sur le duché d'Intoxica illico presto, y assassinant le jeune Astorg d'Ypotagi, fils de Vlad VIII, qui en dirigeait l'armée.

De princes astorgiens, il ne restait plus que Magnus, le fils aîné de Vlad VIII, qui avait eu le temps d'avoir trois fils (Drako, Igor et Gonzague) et Elektra, une toute petite princesse fille du défunt Astolf IV et de la princesse tartarossienne Korsedina. Magnus prit ses fils et Elektra avec lui et partit en exil pour organiser la résistance.

La main de fer de Drako-Ivan II sur le pays était terrible, d'autant plus qu'une grande disette mettait les villes et campagnes en difficulté. Aussi Magnus mit-il presque deux ans à monter une armée puissante. Il sortit enfin de la despotie de Via où il s'était réfugié avec sa famille et battit Drako-Ivan II. Au printemps, il était enfin sur le trône, sous le nom de Magnus VI, dit "le Victorieux".

 

Gonzague VIII d'Epirrepeia et Ypotagi

101ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Duc souverain d'Ypotagi

Stefania de Poisonas

101ème Tyrannesse d'Olethros

puis Duchesse d'Intoxica

Ottokar V d'Exartisi et Synitheia

105ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi et Synitheia

Ottokar VI d'Exartisi et Synitheia

106ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi et Synitheia

puis Archevêque d'Addictionville

et Primat d'Olethros

Igor VI d'Epirrepeia

107ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Vlad VIII d'Ypotagi

108ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Ypotagi

Astolf IV d'Exartisi et Synitheia

109ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi et Synitheia

Magnus VI d'Epirrepeia et Ypotagi

111ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Duc Souverain d'Ypotagi

Magnus VI était un tyran tout-puissant et intelligent, qui parvint à se faire aimer de son peuple. Le fameux hymne d'Olethros date de son règne, où l'on chantait, à perdre haleine, les merveilleux couplets que voici:

"Que j'aime mon Tyran tout-puissant,

Mon Dictateur Préféré;

Quel Magnifique Autocrate,

Mon Oppresseur Bien-Aimé !

Qu'est-ce que j'aime mon Tyran à Moi;

Le plus beau, le plus fort, le plus admirable,

C'est le Tyran d'Olethros."

Magnus VI parvint même à faire aimer la petite Elektra, la fille d'Astolf IV, pourtant moitié tartarossienne, qu'il maria avec son dernier fils, le jeune Gonzague à qui il offrit en apanage le duché d'Ypotagi, proche des terres tartarossiennes. Elektra apportait en dot, de son héritage paternel, les duchés importants d'Exartisi et de Synitheia.

Les deux autres fils de Magnus VI furent également bien apanagés: l'aîné Igor reçut traditionnellement la principauté d'Epirrepeia avant d'accéder un jour au trône tyrannique. Quant au second, Drako, au prénom bien intoxiquien de sa grand-mère Stefania, il devait conquérir et sécuriser son apanage: le duché d'Intoxica, ce qui ne serait sans doute pas facile...

Le règne de Magnus VI fut trop court. Il mourut d'une maladie inconnue qui laissa la population orpheline. Un temps d'hésitation du jeune Igor d'Epirrepeia, fils aîné de Magnus, fut exploité in extremis par Krado Mafiozo, qui en profita pour prendre le pouvoir sans crier gare, sous le nom de Krado II. Sa première action fut de faire assassiner le jeune Igor. Heureusement, Krako II arrêta là ses méfaits anti astorgiens, car le prince Drako était quelque part en campagne contre les Poisonassiens pour ses possessions intoxiquaines, et Gonzague et Elektra filaient des jours heureux en Ypotagi, avec la naissance d'un petit Astorg. 

C'est alors que s'invitèrent de nouveau les Tartarossiens sur la scène, mais pour la première fois, ils ne furent pas complètement nuisibles à la politique astorgienne. Peut-être le fait qu'une des leurs était la grand-mère du dernier rejeton astorgien avait-il joué un rôle dans leur attitude. Cette fois-ci, le jeune Khan Khano de Tartaros, neveu de Korsedina, envahit Olethros mais apparemment dans le seul but d'éliminer le tyran Krado II, ce qu'il fit avec application... Khano monta néanmoins sur le trône olethrosien, pour la forme, sous le nom de Khano III, mais sans grande conviction. Il abdiqua vite au profit du jeune Gonzague et d'Elektre.

Or Gonzague n'était que le benjamin, et dans l'ordre de succession il y avait encore Drako d'Intoxica. On comprit donc que l'invasion tartarossienne avait été uniquement faite pour assurer un lien dynastique astorgien-tartarossien !

Drako prit donc immédiatement le pouvoir afin de ne pas tenter Gonzague de le prendre avec la bénédiction de l'ex tyran Khano III. Drako V (le premier astorgien à se prénommer ainsi) dirigea ses forces contre Poisonas et parvint à éliminer son grand-rival Boris-Vlad de Poisonas, le fils de Drako-Ivan II. Drako V mit définitivement main basse sur son duché d'Intoxica et fut ainsi le premier duc d'Intoxica officiel de la Maison Astorgienne.

Drako V d'Epirrepeia et Intoxica

114ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Premier Grand-Duc Souverain

d'Intoxica astorgien

Drako V s'était malgré tout attiré les foudres des princes de Poisonas, et notamment de Drako-Ivan, le fils de Boris-Vlad, tué en combat de la main de Drako lui-même. Drako-Ivan n'eut qu'une obsession, avant même de pouvoir reprendre le duché d'Intoxica, celle de tuer Drako V.

Il y parvint bientôt, en lui tendant une embuscade lors d'un de ses voyages entre Astorgia et le duché d'Intoxica. Ses troupes prirent ensuite en tenaille Astorgia: intoxiquains par le sud et Poisonassiens par le Nord, et Drako-Ivan conquit même le trône d'Olethros où il monta sous le nom de Drako-Ivan III.

Il n'occupa le trône que quelques semaines, le temps pour le jeune Gonzague d'Ypotagi de lever une armée qui allait grandissant à mesure qu'il s'approchait d'Astorgia, si bien qu'à son arrivée, Drako-Ivan III avait tout bonnement fuit ! Gonzague s'installa donc sur le trône d'Olethros, devenant Gonzague IX et régna conjointement avec Elektra pour le plus grand bonheur de leurs sujets. Ainsi s'acheva définitivement la Guerre de Succession d'Intoxica, au profit des Astorgiens qui étaient désormais à la tête de cinq Etats: Epirrepeia, Exartisi, Synitheia, Ypotagi et Intoxica.

Gonzague IX d'Ypotagi

116ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain d'Ypotagi et Intoxica

Elektra d'Exartisi et Synitheia

116ème Tyrannesse d'Olethros

Grande-Duchesse Souveraine

d'Exartisi et Synitheia

Après vingt-cinq années de règne tranquille comme il n'y en eut guère en Olethros, le pays était devenu très puissant et auréolé de prestige. Les frontières s'étaient encore agrandies, les arts étaient florissants et la science avait le vent en poupe. 

Le pouvoir astorgien fut dès lors fermement établi à partir de ce grand règne et rarement contesté par d'autres dynasties ou d'autres Etats.

Il avait fallu près de cinq cent années d'obstination pour pérenniser la position astorgienne et l'Etat olethrosien, et les deux enfin se confondaient.

Le jeune Astorg, fils de Gonzague IX et d'Elektra, était devenu un beau et fort jeune homme. De son mariage avec une princesse d'Iruzur, il eut de nombreux fils qui furent tous apanagés: Magnus, l'héritier, à Addictionville, Vlad en Epirrepeia, Ladislas en Exartisi, Karl en Synitheia, Haakon en Ypotagi et Drako en Intoxica.

A la mort de Gonzague IX, Astorg monta sur le trône sous le nom d'Astorg XI, sa mère Elektra ne souhaitant pas régner seule. Astorg XI continua les mêmes orientations que son père, installant Olethros comme la nation principale.

 

 

 

 

Le bonheur était complet jusqu'à la mort d'Astorg XI, après vingt-huit ans de règne paisible.

C'est alors qu'un nouveau coup dur frappa la dynastie astorgienne. Le parrain de la mafia d'Addictionville, Toto Mafiozo, parvint à faire assassiner la plupart des enfants royaux: les princes Ladislas, Karl, Haakon et Drako... Il ne resta plus que les héritiers Magnus et Vlad qui durent fuir avec leur vieille mère Elektra. Cette dernière succomba à cette marche forcée dans les bras des deux frères.

Toto Mafiozo usurpa le trône, devenant le tyran Toto IV.

Son idylle politique fut de courte durée, car les deux frères Magnus et Vlad avaient fini par retisser leurs alliances et bientôt Toto IV fut anéanti. Magnus monta sur le trône en tant que Magnus VII.

Cependant, il ne s'était pas ménagé lors de la reconquête du pouvoir, et ceci amoindrit considérablement sa longévité. Il s'éteint rapidement, laissant la régence à son frère Vlad. Des deux frères, Magnus avait été prolifique, ayant eu 3 enfants; tandis que Vlad ne s'était point marié. Ceci simplifiait la succession. Néanmoins, Vlad tint à être tyran à part entière et non pas simple régent du royaume. Il devint donc le tyran Vlad IX. 

Astorg XI

117ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain d'Exartisi, Synitheia, Ypotagi et Intoxica

Magnus VII

119ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain d'Exartisi

Vlad IX

120ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain d'Ypotagi et Intoxica

Mais un nouveau danger guettait encore Olethros: de nouveau les Poisonassiens s'agitaient et avaient jeté leur dévolu sur quelques voisins. Vlad IX partit défendre ses vassaux de Pristrasyestan, Nalog et Pohibiel qui appelaient au secours. Il y laissa la vie. Sergey de Poisonas s'engouffra dans la brèche et parvint à se faire proclamer tyran Sergey I par ses troupes et une partie du parlement.

Il tenait cependant le pouvoir fermement et n'accepta de se retirer qu'au prix d'un mariage arrangé entre son fils et la belle Magnusia, fille de Magnus VII. Le mariage fut célébré et Sergey abdiqua au profit de Magnusia.

On lui fit comprendre que la dévolution du pouvoir se ferait cependant par la voie des mâles, même si Magnusia était l'aînée, et ce fut donc son frère Olaf d'Epirrepeia et Synitheia qui monta sur le trône en tant qu'Olaf VI.

Malheureusement, son règne fut abrégé par une indigestion fatale de grenades avariées - la grenade étant le fruit préféré et le symbole des astorgiens. C'est depuis cette époque que le rôle de Grand-Echanson de la Tyrannie est un poste à très haute responsabilité... et à hauts risques. Le Grand-Echanson fut exécuté sans tergiversations, accusé d'être à la solde de l'ennemi.

Le troisième et dernier enfant de Magnus VIII monta donc sur le trône tyrannique, sous le nom de Igor VII.

Olaf VI

122ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain de Synitheia

Igor VII

123ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain d'Exartisi, 

Ypotagi et Intoxica

Igor VII eut un règne relativement tranquille pendant près de dix ans. Un beau jour, il disparut totalement et personne ne l'a jamais retrouvé. Une petite période d'interrègne s'ensuivit, et ce fut la première fois dans l'histoire d'Olethros qu'une telle situation n'a pas vu de rival faire irruption sur la scène politique !

Le Grand Maréchal du Palais assura la régence sans abus notables jusqu'à l'avènement de gonzague X, le fils unique d'Olaf VI.

Gonzague X régna tranquillement pendant de nombreuses années. Décidément, Olethros devenait plus pacifique !

 

 

Certes, les fils d'Igor VII auraient bien voulu aussi avoir leur part de pouvoir, tout comme les princes de Poisonas, ou encore les Pristrasyestanais, les Mafiozo ou les Tartaros, mais pour l'instant c'était comme si le temps c'était arrêté...

Le répit ne se prolongea cependant pas éternellement. Ce furent les Tartarossiens qui bougèrent les premiers, sous la férule de leur Khan Khosro. Il envahit tout le territoire, à la manière de ses ancêtres, si tant et bien que Gonzague ne put qu'abdiquer en faveur de Khosro qui devint le tyran Khosro II.

Tous les astorgiens bougèrent comme un seul homme et finirent par se débarrasser de Khosro II, non sans y laisser des plumes: deux des trois fils d'Igor VII restèrent sur le carreau: Vlad duc d'Intoxica, qui laissait un orphelin - Milos - et Vaclav duc d'Exartisi, sans postérité.

Le trône de nouveau vacant profita au fils aîné de Gonzague X, Astorg d'Epirrepeia, qui devint Astorg XII d'Olethros. Astorg XII n'eut que peu de temps pour profiter de son pouvoir, car il mourut en guerroyant contre le Grand-Maître de Suchtenland qui avait défié son autorité.

Il fut promptement remplacé par son deuxième frère, Magnus de Synitheia qui monta sur le trône en tant que Magnus VIII.

Gonzague X d'Olethros

124ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain de Synitheia

Astorg XII d'Olethros

126ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Magnus VIII d'Olethros

127ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain de Synitheia

Magnus VIII n'eut pas un règne plus long que son frère, car c'est alors qu'attaqua le fils de Khosro II, lui-même Khosro. En se portant au-devant de son armée, Magnus VIII perdit la vie, percé de flèches ennemies. Khosro se déclara tyran sous le nom de Khosro III. Il était tyran de fait même si cela n'avait pas été ratifié par le parlement.

 

Les Astorgiens reprirent du poil de la bête et proposèrent une union politique, qui serait symboliquement scellée avec un mariage astorgien  - tartarossien.  Il se trouve que Ragnar d'Ypotagi, fils du Grand-Duc Harald, lui-même fils d'Igor VII, était un bon parti, non encore marié, pour Khosroina, la fille de Khosro III, d'autant plus qu'elle était fort belle. Ragnar ne rechigna pas et le mariage fut conclu. Khosro III accepta de se retirer du pouvoir si sa fille ou sa descendance devait régner un jour, ce dont on l'assura un peu à contrecœur. En effet, Ragnar était assez éloigné dans la ligne de succession au trône, mais on trouverait bien une astuce pour s'arranger...

En attendant, ce fut le troisième et dernier fils de Gonzague X qui monta sur le trône, sous le nom d'Ottokar VII. L'ex-tyran Khosro III tiqua mais ne dit rien.

Ottokar VII ne vécut pas longtemps, car il n'eut bientôt plus de forces et mourut subitement d'épuisement, en quelques semaines. Une mystérieuse maladie l'avait emporté. On soupçonna bien évidement les Tartarossiens, vexés de leur parole non respectée.

Une ambassade se rendit à Tutkunluk, la capitale du khanat de Tartaros, pour transiger. Un pacte fut scellé, stipulant que non Khosroina, mais bien sa descendance, régnerait un jour sur Olethros. Somme toute rassuré, Khosro accepta en laissa monter sur le trône d'Olethros le fils d'Astorg XII, qui devint Olaf VII d'Olethros.

Ottokar VII d'Olethros

129ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Grand-Duc Souverain de Synitheia

Olaf VII d'Olethros

130ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Olaf VII put donc régner un peu plus que les précédents tyrans. Sans alliance et sans descendance, il menait une vie dissolue, s'entourant aussi de mignons qui prenaient de plus en plus d'influence sur le pouvoir. Parmi eux, Boris, un petit-cousin de Poisonas, petit-fils de Magnusia d'Epirrepeia, était tout puissant. Il fit arranger le mariage de sa fille Borisia avec Astorg, un petit neveu d'Olaf VII, fils du duc Magnus de Synitheia, lui-même fils de feu le tyran Magnus VIII. Peu après ce mariage, Olaf VII disparut comme par enchantement et on retrouva ledit Boris de Poisonas sur le trône, sous le nom de Boris VI ! Boris avait été habile, le coup monté avait bien fonctionné.

Les astorgiens étaient furieux, mais relativement impuissants contre  Boris VI. Les astorgiens furieux étaient Gonzague d'Exartisi, fils du défunt Ottokar VII, Milos d'Intoxica et Ragnar d'Ypotagi, époux de Khosroina. Magnus de Synitheia et son fils Ragnar étaient par contre devenus des membres de la famille de Boris et n'osaient guère bouger de peur de perdre leur crédit, et tout simplement leur chance d'accéder un jour au pouvoir tyrannique.

Il se créa donc deux camps, chacun à la solde d'un pouvoir allogène: Magnus du côté de Poisonas et Ragnar et les autres du côté de Tartaros. Ce fut Tartaros qui poussa ses pions le premier. Le nouveau khan Tamdjiko, frère de Khosroina, entendait bien activer le pacte passé à la génération précédente. Il fit désigner Astolf, le jeune fils de Khosroina et Ragnar, comme son prétendant au trône d'Olethros, contre Boris VI qu'on voyait bien volontiers comme un usurpateur du pouvoir astorgien. Boris VI jouait la carte familiale à son tour, en présentant le jeune Astorg d'Epirrepeia, époux de sa fille Borisia, qui venaient d'ailleurs de mettre au monde un beau Boris...

Astolf et son père Ragnar se lancèrent bientôt dans la bataille contre Boris VI. Le combat se prolongea quelque peu et dégénéra en guerre civile. Boris VI perdit la vie au passage, ce qui n'émut guère de monde, mais la mort de sa fille Borisia, femme d'Astorg, fit l'effet d'un électrochoc. Astorg, pourtant l'aîné astorgien, s'avoua vaincu pour mettre fin aux hostilités. Il faut dire que les Tartarossiens étaient aux portes d'Astorgia. Astolf l'Ypotagien, fils de Ragnar et Khosroina, monta sur le trône olethrosien en tant qu'Astolf V. Les troupes de Poisonas s'enfuirent à toutes jambes.

 

 

C'est alors qu'à la surprise générale Astolf V fut mystérieusement assassiné, dès que les troupes tartarossiennes furent reparties dans la steppe. Alors surgit de nulle part un Mafiozo qui monta sur le trône sous le nom de Purmito II.  Il était un arrière-arrière-petit-fils de Toto IV, et aussi le beau-père du Khan Tamdjiko qui s'était marié avec sa fille Carmen... 

L'unique soeur d'Astolf V, Haraldina, se réfugia chez Astorg d'Epirrepeia, qui représenta dès lors le pouvoir astorgien légitime et avait débuté la résistance à l'oppression mafieuse qui avait conquis l'Etat. Les princes astorgiens Milos, Gonzague et même Ragnar l'avaient rejoint, car Boris VI n'était plus le soutien d'Astorg.

Purmito II ne résista pas longtemps aux assauts astorgiens conjugués et Astorg finit par monter sur le trône en tant qu'Astorg XIII, surnommé "le combattant".

Comme un bonheur vient souvent accompagné, Haraldina et Astorg s'étaient découverts lors du combat commun et choisirent de s'unir, ce qui finit tout à fait de réconcilier les deux lignes astorgiennes olafienne et igorienne. De cette union naquirent ensuite plusieurs enfants qui renouvelèrent la lignée astorgienne, renforcée et désormais agrémentée de sang tartarossien.

Astolf V d'Ypotagi

132ème Tyran d'Olethros

Grand-Duc souverain d'Ypotagi

Astorg XIII "le Combattant"

d'Epirrepeia et Synitheia

133ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince Souverain d'Epirrepeia

Grand-Duc souverain de Synitheia puis Exartisi

Haraldina d'Ypotagi et Intoxica

133ème Tyrannesse d'Olethros

Grand-Duchesse souveraine

d'Ypotagi puis Intoxica

De sa première union avec Borisia, Astorg XIII avait eu Boris, qui sera finalement apanagé en Intoxica. De Haraldina, deux autres enfants vinrent au monde: Ottokar en Epirrepeia et Synitheia, et Gonzague, en Exartisi et Ypotagi...

Le règne conjoint d'Astorg XIII et Haraldina fut long et paisible. Olethros n'avait pas eu cela depuis bien longtemps et la population en profita et prospéra, tout comme l'industrie, l'agriculture et les arts.

A la mort d'Haraldina et Astorg, les enfants étaient déjà d'âge mûr et avaient également eux-mêmes eu des enfants. Boris d'Intoxica eut un fils Astorg, prénommé comme son grand-père. Ottokar d'Epirrepeia et Synitheia eut un Igor, un Otto et un Vlad. Quant à Gonzague d'Exartisi et Ypotagi, il eut un fils unique Ladislas.

Ottokar monta sur le trône sous le nom d'Ottokar VIII. Il érigea la Grande-Principauté d'Epirrepeia en royaume, pour symboliser le rôle primordial de cet Etat dans la tyrannie. Il partit dès son avènement guerroyer sur l'île-continent de Giman et périt au bout de quelques semaines de campagne quelque part entre Pratarana et Fitaka, en mer, sans que l'on sache si l'agresseur fut en fin de compte l'émir de Pagpanglinga ou l'imam de Fitaka...

En tout cas il fut promptement remplacé sur le trône par son frère cadet Gonzague, qui devint Gonzague IX d'Olethros.

Ottokar VIII d'Epirrepeia et Synitheia

134ème Tyran d'Olethros

Roi d'Epirrepeia

Archiduc souverain de Synitheia

Gonzague XI d'Exartisi et Ypotagi

135ème Tyran d'Olethros

Archiduc souverain d'Exartisi et d'Ypotagi

Gonzague XI n'eut guère plus de longévité que son frère Ottokar VIII. Par piété filiale envers sa patrie exartissienne, il érigea le Grand-Duché d'Exartisi en un archiduché en 1693. Il partit ensuite régler un différent entre Pristrasyestan et Poisonas mais n'en revint pas. Il semble qu'il ait péri aux alentours de la  principauté-gouvernorat de Nalog, mais nul n'a pu déterminer exactement les conditions de sa mort. Les Astorgiens ne comptaient que trois jeunes princes, à la génération suivante: Ladislas, Grand-Duc d'Exartisi et Ypotagi, fils de Gonzague XI; et les princes Igor, Otto et Vlad dans la descendance d'Ottokar VIII, de la branche aînée... 

L'intermède profita cette fois-ci de nouveau à un Toto Mafiozo, l'arrière-petit-fils de Purmito II, qui s'insinua jusqu'au trône sous le nom de Toto V.

Il était relativement simple pour les Mafiozo de convoiter le pouvoir, étant donné la proximité géographique entre leur siège, Addictionville, et le siège du pouvoir à Astorgia, en Epirrepeia voisine. A la moindre opportunité, ils étaient donc prêts... Par contre, s'ils n'avaient pas de bonnes alliances, ils ne pouvaient compter sur des armées en bonne et due forme, mais uniquement sur des escouades de sbires et spadassins, ce qui n'était malgré tout pas la même chose et ne pouvait faire le poids contre de l'artillerie, de la cavalerie et de l'infanterie... Aussi le temps de leur pouvoir était-il toujours compté. Cela ne les empêchait pas de le faire, même si l'issue leur était généralement fatale... Il faut croire qu'il y avait plus de retombées positives malgré tout, à être juste le tyran d'un jour...

Donc le pouvoir de Toto V fit long feu, et il disparut sans laisser de trace à l'approche des armées conjuguées d'Igor et de ses frères et cousin astorgiens. Les spadassins de Toto V parvinrent même à assassiner le duc Otto de Synitheia qui avançait avec l'avant-garde. Cela ferait toujours un astorgien de moins, devait se satisfaire Toto V...

Endeuillé de la mort de son frère cadet, Igor monta sur le trône en tant qu'Igor VIII, qui n'eut de cesse que de retrouver le meurtrier de son frère Otto, ce qui fait qu'on le qualifia de "Vengeur".

Au bout d'une traque impitoyable de quelques mois, Toto V fut, pour une fois, retrouvé et exécuté en place publique. Une véritable honte pour le clan Mafiozo qui était habitué aux coulisses du pouvoir et à la vie souterraine...

Igor VIII "le Vengeur" d'Epirrepeia

137ème Tyran d'Olethros

Roi d'Epirrepeia

Igor VIII était enfin satisfait, mais sa rancœur et son mal l'avaient profondément aigri. Il multiplia les provocations auprès des Tartarossiens, qui lui auraient manqué de respect lors d'une cérémonie officielle. Il provoqua en duel le jeune khan Khosro. Mal lui en prit, car Khosro était un combattant émérite, fort comme un taureau. L'issue du combat se solda par la mort d'Igor VIII. Khosro profita de son ascendant pour prendre le trône et la femme d'Igor, Idalia, en même temps. Il devint le tyran Khosro IV. D'Idalia, Igor VIII avait eu trois enfants : Olaf, Ottokar et Magnus. De Khosro, Idalia mettra au monde encore un fils, Strasznybyk de Tartaros qui continuera la lignée tartarossienne.

Les princes astorgiens, passé le choc de la mort d'Igor VIII et celui du retournement apparemment pas trop douloureux de leur mère Idalia, se mirent à comploter pour tenter de renverser Khosro IV. Ils furent aidés en cela par leurs oncles astorgiens: Vlad de Synitheia, le frère d'Igor VIII, Ladislas d'Exartisi et Ypotagi, et même par Astorg d'Intoxica.

La confrontation finale n'eut finalement pas eu lieu, Khosro IV retournant précipitamment dans sa patrie avec femme et enfant...

Vlad de Synitheia monta ainsi sur le trône laissé vacant, sous le nom de Vlad X.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S'ensuivit un retour à la normale, avec un règne paisible et relativement long de Vlad X.

Celui-ci n'ayant pas eu d'enfants, tout comme Ladislas d'Exartisi et Ypotagi de la branche cadette, il était clair que la succession passerait, comme il se doit, par la branche aînée, c'est à dire la descendance d'Igor VIII.

Ainsi, à la mort de Vlad X, ce fut tout naturellement Olaf, l'aîné d'Igor VIII, qui monta sur le trône, en tant qu'Olaf VIII. Il avait contracté une union avec Ivana, la fille unique et héritière d'Astorg d'Intoxica, ce qui était une union très politique en plus de l'agrément, car Ivana était belle et douce. Ainsi Olaf VIII fut affublé du sobriquet mignon de "Malin". Olaf VIII et Ivana eurent une fille, Olafina, et un fils Ladislas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un règne tranquille d'une vingtaine d'années, Olaf VIII mourut tout aussi tranquillement. Ses enfants avaient également prospéré et Olafina était un parti enviable, tandis que Ladislas, régnant en Epirrepeia, Synitheia et Intoxica, monta sur le trône tyrannique en tant que Ladislas VII. 

Dès son avènement, cependant, il dut faire face à l'agression des armées de Poisonas. Son prince, Boris, réclamait le pouvoir. Inexpérimenté, mal secondé, Ladislas VII connut hélas une déroute complète à la bataille de Strashnydvor, ce qui lui valut le sobriquet infamant de "défait". Boris de Poisonas prit le pouvoir et monta sur le trône en tant que Boris VII avant que personne n'ait eu le temps de réagir. Boris savait qu'il ne pourrait se maintenir longtemps, car malgré l'apparente faiblesse de Ladislas VII, le pouvoir astorgien était trop bien établi en Olethros. Alors il dicta les conditions de son départ: son fils Boris de Poisonas devait épouser la belle Olafina d'Epirrepeia.

S'il ne fallait que cela, les Astorgiens obtempérèrent docilement, et le mariage fut conclu: Olafina devint princesse de Poisonas et Boris VII se retira.

La défaite de Strashnydvor, puis le vide laissé par le départ du Poisonassien, et l'humiliation subie par le marchandage d'Olafina par son frère Ladislas VII "le Défait" fit que ce dernier ne put remonter sur le trône tyrannique, et ne conserva que son archiduché d'Intoxica pour sa descendance, c'est à dire un fils unique prénommé Drako, ce qui tombait bien pour un futur potentat d'Intoxica.

Le conseil de famille astorgien attribua le trône vacant à Gonzague d'Exartisi et Ypotagi, le fils de Magnus d'Ypotagi, lui-même second fils d'Igor VIII. Gonzague y gagna le qualificatif de "Choisi" et monta sur le trône comme Gonzague XII d'Olethros. Ce dernier avait déjà quatre fils qui pourraient continuer la fière lignée astorgienne: Astorg en Epirrepeia, Ladislas en Exartisi, Astolf en Synitheia et Bjorn en Ypotagi.

Vlad X de Synitheia

139ème Tyran d'Olethros

Grand-Prince royal d'Epirrepeia

Archiduc souverain de Synitheia

Olaf VIII "le Malin" d'Epirrepeia et Synitheia

140ème Tyran d'Olethros

Roi d'Epirrepeia

Archiduc souverain de Synitheia

Ladislas VII "le Défait"

d'Epirrepeia Synitheia et Intoxica

141ème Tyran d'Olethros

Roi d'Epirrepeia

Archiduc souverain de Synitheia et Intoxica

Gonzague XII "le Choisi"

d'Epirrepeia, Exartisi, Synitheia et Ypotagi

143ème Tyran d'Olethros

Roi d'Epirrepeia

Archiduc souverain d'Exartisi, 

Synitheia et Ypotagi

Gonzague XII se révéla être un excellent monarque. Olethros connut un développement brillant sous son règne avisé et entreprenant. Hélas Gonzague XII mourut encore jeune, alors qu'il commandait une expédition civilisatrice des îles du sud. Il décéda sur l'île d'Aghugho.

De ses quatre fils, un seul, l'aîné Astorg, laissera une descendance. C'est le même Astorg qui monta alors sur le trône sous le nom d'Astorg XIV.

Il fut également un bon monarque, ayant notamment à son actif le rattachement du duché d'Intoxica à sa descendance, par le mariage de son fils Magnus (le futur Magnus IX) avec Drakini, l'héritière de l'Archiduc Drako d'Intoxica, lui-même fils de Ladislas VII le Défait. C'est sous son règne, plus encore que sous celui de son père, que certaines dynasties locales se sont vues attribuer un statut de souverain autonome, pour leurs éminents services rendus à la Tyrannie d'Olethros. Ce processus de souverainisation contribua à attacher durablement de grands dignitaires locaux à la dynastie astorgienne. Ponctuellement, ceci valut à Astorg XIV le surnom positif de "Généreux".

Astorg XIV "le Généreux"

d'Epirrepeia, Synitheia et Ypotagi

144ème Tyran d'Olethros

Roi d'Epirrepeia

Archiduc souverain de Synitheia et Ypotagi

Astorg XIV, féru d'alpinisme, périt lors d'une héroïque ascension du mont Astorg qu'il avait voulu faire seul. Il laissa une nation en deuil et fut bien regretté par ses vassaux.

Son frère Ladislas d'Exartisi monta sur le trône, en tant que Ladislas VIII d'Olethros. Il n'avait eu qu'une seule fille, Maria, qu'il maria stratégiquement au Khan de Tartaros, Okropnylew, pour sécuriser l'avenir, ce qui lui valut le quolibet de "Maguignon". En effet, sa fille n'était pas enchantée par le mariage, mais du s'exécuter sans rechigner. Il a été dit par la suite qu'elle y trouva tout à fait son compte, car Okropnylew était plutôt bel homme et qu'il la traita très bien... Néanmoins le sobriquet du père lui est resté.

Ladislas VIII "le Maquignon" d'Exartisi

145ème Tyran d'Olethros

Archiduc souverain d'Exartisi

Ladislas VIII fut très populaire pour ses bons mots et excentricités. Il mourut d'ailleurs d'étouffement suite à un fou rire dont il était coutumier lors de l'investiture de son petit-fils Khosro, le nouveau Khan de Tartaros, à Tutkunluk. 

A Ladislas succéda le fils d'Astorg XIV, prénommé Magnus, qui régnait en Epirrepeia et Exartisi en attendant patiemment le trône d'Olethros, d'où son surnom de "Patient". Il devint alors Magnus IX dOlethros.

Magnus était passionné d'exploration, de culture et de sciences. Il passait son temps en expéditions dans les contrées reculées du territoire d'Olethros. Un jour, il disparut tout à fait alors qu'il explorait le désert de Khalayan. Personne ne l'a jamais retrouvé, à part quelques voyageurs qui ont pensé le reconnaître, des années plus tard, en la personne d'un humble bédouin du désert...

Quoi qu'il en soit, sa disparition laissa un grand vide, comblé, un peu rapidement aux dires de ses fils, par son frère Ottokar de Synitheia, Ypotagi et Exartisi, qui monta sur le trône en tant qu'Ottokar IX.