top of page

Portraits d'Histoire olethrosienne

L'histoire d'Olethros est longue et complexe. Nous omettrons volontairement ici l'Antiquité et les Âges Sombres, périodes reculées et sur lesquelles il reste aujourd'hui peu de témoignages ou de sources.

Nous débutons ainsi l'histoire d'Olethros à la fin des Âges Sombres, quand - à partir des tribus antiques et des clans - apparaissent plusieurs Etats féodaux qui vont progressivement prendre de l'importance et bientôt former les Etats de la Tyrannie d'Olethros tels que nous les connaissons aujourd'hui.

C'est à cette époque qu'une lignée talentueuse parvient à s'imposer à tous. Son tout premier personnage non mythique connu était déjà un prince franocien puissant dans les contrées épirrepeiennes, du nom d'Astorg. Sa grande renommée forma naturellement le nom de la dynastie qu'il engendra: les Astorgiens. Astorg l'ancêtre, né au siècle précédent, en 668, le jour de la Saint Astorg, mourut à l'automne 726 à Astorgia, sa ville capitale fondée par lui en l'an 720.

Son fils Gonzague, dit "le Précurseur", né en 709, sécurisa ses possessions d'Epirrepeia et parvint à s'en faire reconnaître le prince souverain officiel depuis le 2 juillet 745. Depuis Gonzague, tous les Astorgiens jusqu'à aujourd'hui portent le titre de Prince d'Epirrepeia, titre incontesté depuis Gonzague le Précurseur.

Les destinées astorgiennes ne faisaient de commencer. En effet, à la mort du premier prince d'Epirrepeia, son fils Astorg, stratège génial, parvint à fédérer sous sa houlette la totalité du territoire olethrosien actuel, en devenant le tout premier Tyran d'Olethros sous le nom d'Astorg I, aussi appelé le "Fondateur". Ce jour béni était le 31 août 760.

Astorg l'Ancêtre.jpg

Astorg "l'Ancêtre", Prince en Epirrepeia

Premier ancêtre éponyme de tous les Astorgiens

(668-726)

20180607_105322.jpg

Gonzague "le Précurseur" Prince d'Epirrepeia

Premier Prince d'Epirrepeia

Père du premier Tyran d'Olethros

(709-760)

Astorg II.jpg

Astorg II "l'Incontesté", 

2ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

(783-796)

20180607_094640.jpg

Astorg I "le Fondateur", 

Premier Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

(760-783)

Gonzague I.jpg

Gonzague I "le Malmené", 

4ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

(799-801)

Astorg II, fils d'Astorg I, réussit à maintenir la Tyrannie entre ses mains à la mort de son père Astorg I, le fondateur d'Olethros, le 23 avril 783, malgré les velléités prédatrices d'un nouveau venu sur la scène olethrosienne, Otto de Synitheia, fils du premier duc de ce territoire. Il régna d'une manière exemplaire en posant les première bases de l'état, avec une vision territoriale ambitieuse. Son règne fut exceptionnellement long pour ces époques troubles.

A la mort d'Astorg II, le 15 juin 796, Otto se saisit du trône olethrosien en tant que Otto I, pour devenir le premier d'une trop longue série de Tyrans d'Olethros non astorgiens.

Ce n'est qu'à la mort du troisième Tyran Otto I de Synitheia que le fils d'Astorg II, Gonzague d'Epirrepeia, parvint à récupérer le trône sous le nom de Gonzague I, à l'orée du siècle, le 14 septembre 799. Hélas son règne fut de courte durée, car le fils d'Otto de Synitheia l'assassina pour devenir tyran à son tour, sous le nom de Karl I, le 12 décembre 801.

Ce dernier n'eut pas plus de chance, car il tomba bientôt sous les coups d'un nouvel arrivant dans la sphère politique: le Duché d'Exartisi, en la personne de son deuxième Duc: Vaclav, qui prit le pouvoir tyrannique comme septième tyran sous le nom de Vaclav I. C'était le 3 mars 803.

A la mort de Vaclav I, la mainmise exartissienne sur la tyrannie était complète. Ainsi, le 12 juin 807, son fils monta sur le trône d'Olethros sous le nom de Ladislas I. Ce dernier succomba bientôt des mains de son ennemi juré Karl de Synitheia, fils du tyran Karl I, qui prit le pouvoir sous le nom de Karl II, le 28 mai 808.

Karl II, impopulaire, mourut rapidement empoisonné par ses sujets synitheyins, ce qui donna enfin l'occasion au fils de Gonzague I de remonter sur le trône olethrosien comme neuvième tyran, le 26 janvier 811, sous le nom d'Astorg III, dit "le Batailleur". Un mélange de ténacité et de bienveillance assura à Astorg III un règne tranquille.

 

Tout se corsa à sa mort lorsque l'héritage naturel de son fils Astorg fut contesté par son propre oncle Gonzague, frère d'Astorg III, qui avait déjà pris les rennes de la principauté d'Epirrepeia en propre. Ce dernier alla même jusqu'à s'allier avec l'ennemi exartissien, en la personne de Vaclav, fils du tyran Ladislas I, qui n'attendait que cette occasion pour rafler le trône, le 30 juillet 825, sous le nom de Vaclav II, en tuant le félon astorgien Gonzague d'Epirrepeia au passage. Son règne fut assez bref mais énergique et somme toute intéressant pour Olethros.

Le prince Astorg, fils d'Astorg III, ne devait jamais régner. Il mourut en exil, d'où son surnom, laissant un frêle héritier, Gonzague, qui n'avait que peu de chance d'arriver un jour au pouvoir, car son oncle Gonzague avait lui aussi laissé un héritier mâle plus âgé et bien disposé à reprendre un jour le trône des mains du tyran Vaclav II d'Exartisi...

Cet Arnulf d'Epirrepeia y parvint bientôt, en prenant par surprise Vaclav II, et monta sur le trône olethrosien le 22 octobre 830, sous le nom d'Arnulf I, devenant le onzième tyran d'Olethros.

Astorg III.jpg

Astorg III "le Batailleur", 

9ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

(811-825)

Astorg_l'Exilé_d'Epirrepeia.jpg

Astorg "l'Exilé"

Prince d'Epirrepeia

Lorsqu'Arnulf I, peu populaire et affublé du sobriquet de "Mauvais", ce qui était d'ailleurs le gage d'un bon tyran !, mourut sans héritier dans un accident de chasse chez le tout nouveau Duc d'Ypotagi Haakon, fils du fondateur de ce Duché, la dévolution du pouvoir devait revenir au petit Gonzague, fils d'Astorg l'Exilé. Cependant Gonzague était élevé en cachette et lui faire valoir ses droits n'était pas chose aisée. D'autant plus que l'occasion était trop bonne pour Haakon d'Ypotagi, qui tenait la cour en otage chez lui, de prendre le pouvoir et devenir ainsi le premier ypotagien tyran d'Olethros, sous le nom de Haakon I, le 14 mars 837.

 

Mais c'était sans compter sur la rage d'Astolf, un petit-fils de Karl II de Synitheia qui rêvait de reprendre les rènes de la tyrannie. Il provoqua Haakon I en duel et le tua sauvagement, prenant immédiatement la couronne tyrannique, sous le nom d'Astolf I, en juillet 838.

Astolf I acheta intelligemment la paix avec les héritiers d'Haakon en mariant son fils Otto avec Brigit, la fille d'Haakon I. Il avait des visées durables pour garder la couronne en sa dynastie et créer un bloc Synitheia-Ypotagi contre les Astorgiens d'Epirrepeia. Il ne put cependant empêcher le mariage du jeune Gonzague d'Epirrepeia avec Arnoldia, une princesse synitheienne issue du tyran Karl I... à moins qu'il ne l'ait encouragé, pour parachever le contrôle matrimonial des dynasties rivales...

Ceci étant dit, l'union ypotagienne-synitheienne se délitait car Otto de Synitheia et sa femme Brigit entendaient bien régner, tout comme le frère de Brigit, le jeune Harald d'Ypotagi, sur les destinées d'Olethros. L'autoproclamation de chaque camp à la dignité de tyran à la mort d'Astolf I, le 28 janvier 840, dégénéra en guerre civile entre les deux Etats. Harald I et Otto II s'étant gaiement entretués à la bataille des Monts Patrank, cette situation laissa enfin la main libre à Gonzague d'Epirrepeia pour récupérer le trône qui aurait du revenir à son père Astorg l'Exilé.

Il monta sur le trône déjà âgé, le 15 février 842, sous le nom de Gonzague II, dit "le Légitime". Gonzague II régna de belles années sans encombres, ce qui était rare dans l'histoire d'Olethros.

D'Arnoldia de Synitheia, il eut deux fils: Astolf, au prénom synethéyen lui-venant de sa mère, et Gonzague. A la mort de leur père Gonzague II, Astolf monta sur le trône olethrosien sous le nom d'Astolf II le 3 août 854, laissant la principauté d'Epirrepeia à son frère Gonzague, qui venait d'ailleurs d'acquérir le duché d'Exartisi par mariage avec la magnifique Zdenka, unique petite-fille et héritière du tyran Vaclav II, ce qui valut à Gonzague le surnom de "Chanceux"... Il ne le fut pas tant que cela finalement, car il mourut avant son frère le tyran Astolf II, et ne régna donc jamais sur la tyrannie...

Arnulf I.jpg

Arnulf I "le Mauvais", 

11ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

(830-837)

Astolf II.jpg

Astolf II "le Pieux"

17ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

(854-861)

Gonzague II.jpg

Gonzague II "le Légitime", 

16ème Tyran d'Olethros

Prince d'Epirrepeia

(842-854)

Gonzague le Chanceux EP EX.jpg

Gonzague "le Chanceux"

Prince d'Epirrepeia

Premier Duc d'Exartisi astorgien

Astolf II, pieux homme qui ne s'était jamais marié, eut un règne tranquille. Il mourut sans descendance le 27 septembre 861, laissant la main aux fils de son frère Gonzague "le Chanceux": Ottokar, Ladislas et Astolf. Ce dernier reçut le Duché d'Exartisi, Ottokar devant recevoir la tyrannie d'Olethros, et Ladislas la principauté d'Epirrepeia.

Mais s'était sans compter sur les Synithéyins qui avaient eu le temps de reprendre du poil de la bête. Ainsi Karl de Synitheia, le fils de l'éphémère Otto II et de Brigit d'Ypotagi, arriva à se propulser sur le trône grâce à une alliance profitable avec un nouveau venu sur la scène olethrosienne, le prince Dimitri de Poisonas, un grand royaume du Nord. Karl devint Karl III le 15 octobre 861. Il devait très vite déchanter, car à la mort rapide de son protecteur Dimitri, le fils de ce dernier, Ivan, qui ne se sentait aucunement obligé, lui prit des mains le pouvoir et devint le tyran Ivan I, premier tyran issu de la dynastie de Poisonas. C'était le 20 juin 863.

Les Epirrepéyins ne l'entendaient pas de cette oreille et ils disputèrent conjointement l'héritage à ce nouveau venu, ce qui venait inopinément apaiser leur querelle car Ottokar, en exil d'Olethros qu'il n'avait jamais reçu, empiétait sur les plates-bandes de son frère Ladislas en Epirrepeia... Finalement, C'est un autre nouveau venu qui sema la confusion: Vladimir, Tsar de Pristrasyestan, voisin d'Ivan I. Il parvint à force d'influence mentale à prendre le pouvoir le 3 octobre 864. Ivan I fut déposé et se fit moine au Suchtenland, tandis que Vladimir de Pristrasyestan devint Vladimir I. Ce dernier devait cependant tomber sous les coups d'une coterie qui luttait contre son influence. C'est ainsi qu'Ottokar d'Epirrepeia et d'Exartisi monta sur le trône sous le nom d'Ottokar I, le 20 mars 865, et Ladislas récupéra seul son Epirrepeia.

C'est alors que subitement, après juste un an de règne d'Ottokar I, le territoire olethrosien fut envahi par les hordes du Khan de Tartaros. Ce dernier tua Ottokar I - qui devint "l'Ephémère", et s'empara du pouvoir sous le nom de Khano I le 22 avril 866. La mort également très subite de Khano I - d'une indigestion, Khano I étant un gros mangeur - quelques mois plus tard, remis une fois de plus les jeux à zéro, ce qui profita cette fois au fils d'Ivan I, qui récupéra pour lui le pouvoir sous le nom d'Ivan II, le 4 septembre 866.

Son règne fut aussi très éphémère, car avant que les Astorgiens n'eurent pu dire leur reste, le pouvoir fut très activement disputé par le petit-fils du tyran Harald I d'Ypotagi, qui monta bientôt sur le trône sous le nom de Haakon II, le 20 janvier 867. Néanmoins, Ladislas d'Epirrepeia rallia à lui une majorité pour le combattre et parvint à le renvoyer sur ses terres ypotagiennes et à monter sur le trône de la tyrannie sous le nom de Ladislas II, le 28 mars 868. Son succès fut de courte durée, car il mourut d'une chute de cheval lors d'une joute avec ses officiers, ce qui lui valut le surnom de "Malchanceux".

C'est alors que Danilo de Pristrasyestan, descendant du tyran Vladimir I, se fraya un chemin vers le trône, se déclarant "Imperator", le 3 juillet 870. Son règne mégalomaniaque fut bref, car il avait fait exécuter toute sa garde pour insubordination, n'ayant ainsi plus personne pour se défendre contre la première insurrection populaire qui le délogea du trône.

Ceci profita au fils d'Ottokar I, qui monta sur le trône sous le nom d'Astorg IV, le 23 novembre 872.

Le règne d'Astorg IV ne fut que peu troublé par les luttes entre Astorg IV et son cousin Ottokar d'Epirrepeia (fils de Ladislas II) pour le contrôle effectif d'Epirrepeia, et entre ledit Ottokar et son autre cousin Astolf d'Exartisi pour le contrôle de ce duché.

Alex Exartisi 1.JPG

Ottokar I "l'Ephémère"

21ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia

(965-966)

Ottokar I l'Ephémère.JPG
Ladislas II le Malchanceux.jpg

Ladislas II "le Malchanceux"

25ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

(868-870)

Astorg IV est dit "le Marieur" en raison de sa politique matrimoniale intelligente. Par le mariage de deux de ses fils avec les dynasties concurrentes, il entendait tranquilliser ces dernières et pouvoir ainsi les neutraliser, ce qui paya rapidement, lui laissant les mains libres notamment pour la politique intérieure. Son calcul paya, car il put régner de belles années, relativement tranquille, jusqu'à sa mort naturelle le 10 mai 888.

Astorg IV.jpg

Astorg IV "le Marieur"

27ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia

(872-888)

Il avait marié son premier fils, Gonzague, le futur Gonzague III, avec Ivana, la fille du prince de Poisonas et ancien tyran d'Olethros Ivan II.

Quant à Ladislas, le futur Ladislas III, il l'unit à Freia d'Ypotagi, la fille de l'ancien tyran Haakon II.

Le troisième fils, Astorg, n'eut pas d'enfants, ce qui ne l'empêcha pas de contester l'apanage d'Exartisi à son frère Ladislas, avant de devenir Archevêque d'Addictionville.

Gonzague III, l'aîné, prit sans problème le pouvoir à la mort de son père Astorg IV.

Après un règne assez long et paisible, Gonzague s'éteint de mort naturelle, quoique jeune, le 22 octobre 904. Son frère Ladislas prit naturellement le pouvoir sans contestations des fils de Gonzague III, pour régner encore paisiblement une quinzaine d'années par son habileté politique, ce qui n'était pas rien !

Gonzague III.jpg

Gonzague III "le Nordiste"

28ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

(888-904)

Ladislas III.jpg

Ladislas III "le Sudiste"

29ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(904-919)

Les descendances de Gonzague III et Ladislas III se différencieront pour plusieurs générations avant de revenir ensemble quelques générations plus tard. D'une manière générale, il s'agit d'une période tout de même favorable pour les astorgiens qui consolident leurs positions et ne sont pas contestés dans leur pouvoir tyrannique.

Gonzague le Nordiste donna une prestigieuse descendance qui reprit le flambeau de la tyrannie: ses deux fils Ivan et Igor (prénoms de la principauté de Poisonas qui leur vient du côté maternel) furent respectivement tyrans sous les noms de Ivan III, tyran de l'été 919, à la mort de on oncle Ladislas III, jusqu'à l'hiver 925, puis Igor I à la mort sans enfants de son frère Ivan, quelques années plus tard, depuis le 20 février 925.

Igor I fut rapidement défié dans son pouvoir tyrannique par son cousin germain Dimitri de Poisonas, qui avait contracté une union utile avec Sofia de Pristrasyestan, la fille de Danilo I "Imperator". Dimitri finit par prendre tout bonnement le pouvoir sous le nom de Dimitri I, le 15 mars 930. Igor avait du fuir et mourut en exil dans les îles du sud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Astorg, le fils d'Igor I, parvint à récupérer le trône de son père quelques saisons suivantes, le 3 avril 932, et à faire tonsurer l'oncle Dimitri qui fonda un monastère et y mourut bientôt. Astorg devint le 33ème tyran d'Olethros, sous le nom d'Astorg V, qui fut un bon tyran éclairé, à tel point qu'il fut appelé "le Regretté" après sa mort sur le champ de bataille.

Reprenons plus haut avec Ladislas III qui débuta sa lignée avec deux fils, Olaf et Magnus (prénoms Ypotagiens venant de la famille de leur mère). Ces derniers ne régnèrent pas sur le trône tyrannique mais eurent une nombreuse et prestigieuse descendance.

Olaf "Sans Terre" fut malchanceux car il se battit toute sa vie sans succès pour les apanages epirrepeien et exartisien. Son frère Magnus eut plus de succès et devint Duc d'Exartisi. Mais la principauté d'Epirrepeia était fortement tenue par les fils de Gonzague III...

Olaf "Sans Terre" eut finalement un fils Magnus qui n'eut pas plus d'apanages que lui mais parvint à monter sur le trône tyrannique après la mort d'Astorg V, qui périt en combattant contre un énième nouvel arrivant, son vassal Vlad, premier duc d'Intoxica. Celui-ci avait des velléités belliqueuses qui furent bien rabattues par Astorg V qui y laissa tout de même la vie, lors de la bataille de Gibel le 19 juin 946...

Donc Magnus monta sur le trône le 20 juin 946, déjà âgé, sous le nom de Magnus I, dit "le Simple". Il hérita de ce sobriquet du fait de son caractère un peu simplet, à moins qu'il ne s'agisse d'un caractère doux, ce qui restait péjoratif.

Magnus d'Exartisi, oncle de Magnus I, avait un jeune fils ambitieux: Haakon. Ce dernier entendait bien pouvoir un jour monter sur le trône tyrannique. Il conspira avec un autre Haakon, son cousin issu de germains également issu du tyran ypotagien Haakon II. Ensemble ils purent faire déposer Magnus I qui ne résista pas vraiment, et Haakon d'Exartisi devint Haakon III, dit le Jaloux, le 3 août 955.

 

 

 

L'union des deux cousins Haakon avait payé. Ceci fut poursuivi par une union matrimoniale entre Harald, le fils d'Haakon III, et Margit, la fille d'Haakon d'Ypotagi avec Astolfia de Synitheia.

Mais Haakon III n'avait pas compté avec le caractère très jaloux du cousin Haakon d'Ypotagi, qui ne se  satisfit pas d'une belle union dynastique, et déclara bientôt une guerre ouverte contre Haakon III.

Il remporta la victoire et fut couronné sous le nom d'Haakon IV, le 23 août 957.

Sa mort peu de temps après, le 28 septembre 957, des suites de ses festoiements excessifs pour fêter sa victoire, mirent fin à un imbroglio dynastique et la couronne fut naturellement dévolue aux enfants: Harald, fils d'Haakon III, et Margit, fille d'Haakon IV, ce qui réconcilia tout le monde. Ils régnèrent sous les noms d'Harald II et Margit I, pendant quelques belles années.

 

 

Mais l'idylle fut de courte durée, car le propre frère de Margit, Astolf d'Ypotagi, envahit bientôt le territoire pour se proclamer tyran, sous le nom d'Astolf III, le 12 décembre 966.

 

Il tomba bientôt lui-même sous les coups de son cousin germain Karl de Synitheia, qui le vainquit en combat singulier et se déclara tyran sous le nom de Karl IV, le 24 août 967.

C'est alors, au bout d'à peine quelques mois, qu'arriva un nouveau venu, Vlad d'Intoxica, fils du premier duc de ce pays qui tua Astorg V.

Il fit une rapide invasion du palais de Karl IV, tuant ce dernier, et prit le pouvoir sous le nom de Vlad I, le 19 janvier 968.

Vlad ne se maintint pas au pouvoir longtemps. Il était en effet opiomane et mourut d'une overdose.

Ceci profita à son Maire du Palais, Boris de Poisonas, petit-fils du tyran Dimitri I, qui prit immédiatement le pouvoir sous le nom de Boris I, en automne 968.

Les excès de Boris I le rendirent tellement impopulaire que le peuple, désorienté et épuisé de tous ces derniers changements dynastiques, appela les Astorgiens à la rescousse.

C'est ainsi qu'après un soulèvement populaire monta sur le trône le fils du regretté Astorg V, sous le nom d'Ivan IV, le 14 mars 974.

 

 

Hélas celui-ci mourut prématurément, n'ayant pas eu le temps de se rendre impopulaire, aussi il hérita de l'appellation de "Bon". Ainsi on porta sur le trône sa sœur Astorgia, qui avait épousé un autre astorgien, fils unique de Magnus I "le Simple", et qui monta sur le trône sous le nom de Gonzague IV, le 26 avril 979. Leur règne relativement court mais tranquille correspondit à un bref renouveau d'un petit Âge d'Or pour les Astorgiens.

Igor I.jpg

Igor I

31ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(925-930)

Ivan III.jpg

Ivan III

30ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(919-925)

Astorg V.jpg

Astorg V "le Regretté"

33ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(932-946)

Olaf Sans Terre.jpg

Olaf "Sans Terre"

Prince nominal d'Epirrepeia

Magnus d'Exartisi.jpg

Magnus

Duc Souverain d'Exartisi

Haakon III le Jaloux.jpg

Haakon III "le Jaloux"

35ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

(955-957)

Magnus I.jpg

Magnus I "le  Simple"

34ème Tyran d'Olethros

Prince nominal d'Epirrepeia et d'Exartisi

(946-955)

Harald I.jpg

Harald II

34ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(957-966)

Margit  I d'Ypotagi Tyrannesse d'Olethro

Margit I d'Ypotagi

34ème Tyrannesse d'Olethros

Duchesse Souveraine d'Exartisi

(957-966)

Ivan IV.jpg

Ivan IV "le Bon"

43ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(974-979)

Gonzague IV.jpg

Gonzague IV

44ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(979-985)

Astorgia d'Epirrepeia.jpg

Astorgia I d'Epirrepeia

44ème et 4ème Tyrannesse d'Olethros

Princesse Souveraine d'Epirrepeia

(985-991)

Gonzague partit le premier, disparu en mer dans une expédition contre les Exapatissiens. Astorgia I régna seule pendant quelques années avant de s'éteindre, intoxiquée par un produit de beauté. Gonzague et Astorgia eurent trois fils: Olaf, Ladislas et Igor, qui régnèrent tous sur la tyrannie d'OIethros. C'est Olaf, l'aîné, qui monta sur le trône, sous le nom d'Olaf I, le 29 mars 991.

Il poursuivit un règne paisible de trois années puis tomba dans une embuscade tendue par les forces de son frère Ladislas qui convoitait le trône, et le prit derechef, devenant le tyran Ladislas IV, surnommé "le Retors" pour marquer sa vilenie. Il monta sur le trône le 24 juillet 994.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces méthodes indignes inspirèrent le troisième frère, Igor, duc d'Exartisi, à monter une campagne contre Ladislas IV, qui ne resta ainsi que quelques mois sur le trône avant d'en être expulsé par les coalisés. Leur meneur Igor d'Exartisi devint le tyran Igor II, dit "le Restaurateur", le 17 janvier 995.

Son règne fut hélas très bref, car les partis synitheyin et ypotagien s'étaient alliés pour tenter de prendre le trône, ce qu'ils réussirent à faire, après avoir pris Igor II par traîtrise.

Astolf de Synitheia, fils du tyran Karl IV et l'âme de l'action de revanche, devint tyran sous le nom d'Astolf IV, le 18 juillet 998.

C'était sans compter sur la soif de pouvoir de son associé et cousin ypotagien, également Astolf, fils d'Astolf III, qui n'avait pas supporté ne pas pouvoir être l'Astolf IV... Il tua Astolf IV par surprise et prit le pouvoir comme Astolf V, à peine un mois après l'avènement d'Astolf IV, le 21 août 998.

Le peuple d'Olethros excédé demanda le retour des Astorgiens. Inopinément, Harald II et Margit I avaient eu un fils, Karl, duc d'Exartisi depuis la mort d'Igor II, qui avait eu le temps de grandir, se marier, et de prendre de l'importance. Il fit un heureux candidat au trône, plus âgé et expérimenté que ses jeunes cousins astorgiens de la branche aînée, et monta ainsi sur le trône en tant que Karl V, à l'orée du nouveau millénaire, le 23 novembre 998.

Olaf I.jpg

Olaf I "l'Assassiné"

42ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(991-994)

Ladislas IV le Retors.jpg

Ladislas IV "le Retors"

43ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(994-995)

Karl V.jpg

 Karl V

47ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(998-1017)

Igor II le Restaurateur.jpg

Igor II "le Restaurateur"

44ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(995-998)

Karl V régna paisiblement mais bientôt se posa le problème de sa succession, car il n'avait eu qu'une fille, Judith, dite "d'Exartisi". Mentionnons ici que Judith était prétendante au trône de Synitheia (dont elle descendait par son arrière-grand-mère Astolfia), suite à la mort du frère d'Astolf IV, Otto, le tout dernier duc de Synitheia.

Judith d'Exartisi et Synitheia s'unit à son lointain cousin Ottokar d'Exartisi, fils d'Igor II, et lui donna deux garçons, Olaf et Karl. Cependant, Karl V mourut et Ottokar d'Exartisi monta sur le trône comme Ottokar III, le 25 septembre 1017.

 

 

Otto, le fils d'Astolf V d'Ypotagi, également descendant des ducs Synitheyins, déclara la guerre à Ottokar III et Judith, défiant sa cousine pour la succession du duché de Synitheia.

Il s'ensuivit une guerre désastreuse, dite Guerre de Succession de Synitheia, dont le premier châpitre se solda par la mort d'Ottokar III et de Judith, de la main d'Otto d'Ypotagi, qui s'empara des trônes de Synitheia et de la Tyrannie, sous le nom d'Otto III, le 29 décembre 1022.

Par chance, leurs deux fils Olaf et Karl réchappèrent du massacre, mais étaient trop jeunes pour prendre les armes. Ils se réfugièrent chez leur oncle astorgien Astorg, duc d'Exartisi, frère d'Ottokar III, qui lutta pour reprendre le trône des mains d'Otto III. Astorg parvint à destabiliser ce dernier et à récupérer le trône, le 12 août 1023, sous le nom d'Astorg VI, en tenant à être appelé Régent de la Tyrannie, ce qui lui valut le surnom de "Modeste".

Astorg VI avait eu lui même un fils Astorg, mais celui-ci venait de mourir des suites de ses blessures à la guerre contre Otto III, laissant une veuve éplorée et deux fils, Haakon et Astolf, qui devaient ne jamais régner. Haakon devint plus tard Grand-Connétable d'Olethros et trouva une mort glorieuse, mais fut sans enfants reconnus. L'autre, Astolf, devint Archevêque d'Addictionville et fut reconnu ensuite sous le nom de "Bienheureux Astolf".

Donc, à la mort d'Astorg VI, il n'y avait que des enfants en bas-âge ou encore mineurs dans la branche cadette. C'est ainsi que le trône fut récupéré par la branche aînée, en la personne de Ladislas d'Epirrepeia, fils du malheureux Olaf I l'Assassiné, qui monta sur le trône comme Ladislas V, le 13 avril 1034.

Ottokar III.JPG

Ottokar III

48ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(1017-1022)

Judith I d'Exartisi.jpg

Judith d'Exartisi et Synitheia

48ème Tyrannesse d'Olethros

Duchesse Souveraine d'Exartisi

Princesse nominale d'Epirrepeia

Prétendante au trône de Synitheia

(1017-1022)

Astorg VI le Modeste.jpg

Astorg VI "le Modeste"

50ème Tyran (Régent) d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(1023-1034)

Ladislas V.jpg

Ladislas V

51ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(1034-1040)

Ladislas V, lui, avait un fils vaillant prêt à reprendre le trône, Igor, qui avait déjà lui-même un nouveau-né, Ladislas. Cependant, le sort en voulut autrement. Le prince Ivan de Poisonas, petit-fils de Boris I, s'était mis dans l'idée qu'il fallait qu'il règne sur Olethros. Il attira par ruse Ladislas V et son fils Igor, et s'assurant qu'ils étaient à sa merci, les fit mettre à mort. Il prit le pouvoir sous le nom d'Ivan V, le 27 juin 1040.

Il ne restait plus personne chez les Astorgiens pour défier son pouvoir. Si bien qu'à sa mort, qui survint vite pour punir son infâmie sans doute !, son fils lui succéda le plus naturellement du monde, sous le nom de Boris II, à la fin de l'hiver 1042.

Celui-ci subit rapidement l'invasion de son voisin et gendre Grigor, Tsar de Pristrasyestan, qui avait reçu sa fille Ivana en mariage. Mais Grigor en voulait plus de Boris II et il prit bientôt le pouvoir, en automne 1043, sous le nom de Grigor I l'Intense.

Ces trois derniers règnes avaient laissé le temps aux rejetons de la race astorgienne de grandir. Aussi les deux fils des malheureux Ottokar III et Judith sortirent de l'anonymat et déclarèrent la guerre à Grigor I "l'Intense", qui dut abdiquer et leur céder la place.

C'est l'aîné Olaf d'Exartisi qui monta sur le trône, sous le nom d'Olaf II, à la fin du printemps de 1047.

Hélas, Olaf II tomba très vite dans un traquenard tendu par Sven d'Ypotagi, le fils d'Otto III, au début d'octobre 1053. Il lui contestait le fait d'être prétendant au trône de Synitheia. Sven n'eut néanmoins pas le temps de prendre le pouvoir. Le cadet exartissien Karl, fils d'Ottokar III et Judith récupéra heureusement le trône sous le nom de Karl VI, le 16 octobre 1053.

Olaf II.jpg

Olaf II

59ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

Prétendant au trône de Synitheia

(1047-1053)

Karl VI.jpg

Karl VI "le Doux"

60ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince Souverain d'Epirrepeia

Prétendant au trône de Synitheia

(1053-1060)

 

Karl VI, d'un naturel très doux qui lui valut son surnom, ne s'était jamais marié et s'entourait de favoris. L'un d'entre eux était le très calculateur et sans scrupules duc Drako d'Intoxica. Un jour, le 14 novembre 1060, on retrouva Karl VI mystérieusement mort, et ledit Drako fit un coup d'Etat, prenant le trône sous le nom de Drako I.

Drako I entendait cependant ne pas s'aliéner les Astorgiens, aussi s'empressa-t-il de marier sa sœur Vladimira, aussi innocente qu'il était retors, avec le jeune Ladislas d'Epirrepeia, fils du malheureux Igor et petit-fils de Ladislas V. En effet, les ducs d'Intoxica étaient fort récents, et une telle alliance ne pouvait qu'apporter du prestige. Il pensait aussi pouvoir contrôler la descendance de Vladimira et Ladislas qui serait désormais à moitié intoxiquienne...

Effectivement, un fils naquit de cette union, et il fut prénommé Vlad, un prénom bien intoxiquien.

Drako I n'avait cependant pas prévu que sa soeur prenne fait et cause pour son mari astorgien, et qu'elle désire être elle-même tyrannesse ! Elle poussa Ladislas à prendre le pouvoir, ce qu'il fit avec beaucoup de scrupules, le 20 janvier 1062, sous le nom de Ladislas VI, ensuite surnommé "le Benêt" du fait de son désintérêt total du pouvoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leur succès fut assez bref, car les Ypotagiens avaient repris du poil de la bête, en la personne d'Otto, fils de Sven d'Ypotagi et Synitheia. Il s'allia à Ivan de Poisonas (un fils de Boris II) pour prendre le pouvoir, ce qu'il fit sous le nom d'Otto IV, dès l'été 1066, se débarassant de Ladislas VI, prenant pour femme sa veuve Vladimira, qui ne se fit pas trop prier, y voyant d'abord son intérêt.

Ceci scandalisa les Astorgiens, et Magnus d'Exartisi, le fils d'Olaf II, déjà en âge de combattre, prit les armes contre ce double ennemi, qu'il terrassa. Vladimira s'était donné la mort elle-même, redoutant le courroux astorgien, et Otto IV périt en s'empoisonnant.

Magnus monta sur le trône, le 22 octobre 1066, à la satisfaction générale, sous le nom de Magnus II, dit "le Juste".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Magnus était un bon souverain et fin stratège. Il entendait mettre fin aux conflits, et y parvint presque, notamment avec sa politique matrimoniale. Il maria son fils unique le jeune Gonzague avec Jolanta d'Ypotagi et Synitheia, la propre sœur d'Otto IV, fermant ainsi pour un temps la parenthèse de la Guerre de Succession d'Ypotagi, acceptant de n'être pas prétendant au trône synitheyin.

Magnus II "le Juste" fut abondamment pleuré dans les chaumières, après un très long règne, lorsqu'il fut assassiné par les sbires de Boris de Poisonas, le petit-fils de Boris II, qui profita du désarroi général pour prendre le pouvoir, sous le nom de Boris III, le 23 mars 1086.

Son gouvernement brutal ne lui attira pas d'amis. Il se maintint cependant trois longues années, le temps que les Astorgiens se réorganisent.

 

C'est avec soulagement que la population accueillit le soulèvement de Vlad, le fils de Ladislas VI et Vladimira, qui déposa Boris III, et prit le pouvoir sous ne nom de Vlad II, le 12 mai 1089. Avec l'avènement de Vlad II vint une période plus clémente pour la tyrannie d'Olethros.

Hélas Vlad II ne s'était pas ménagé lors de sa conquête du pouvoir, et - bien que fort jeune encore - il succomba deux ans plus tard, le 20 juin 1091, regretté de ses sujets qui l'avaient surnommé "le Tenace". Son jeune fils Vlad prit le trône sous le nom de Vlad III.

Ladislas_VI_l'Hésitant.jpg

Ladislas VI "le Benêt"

62ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

(1062-1066)

Vladimira d'Intoxica.JPG

Vladimira d'Intoxica

62ème & 63ème Tyrannesse d'Olethros

Princesse Souveraine d'Epirrepeia

puis Duchesse d'Ypotagi et Synitheia

(1062-1066)

Magnus II le Juste.jpg

Magnus II "le Juste"

64ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(1066-1086)

Vlad II.jpg
Vlad II.jpg

Vlad II "le Tenace"

66ème Tyran d'Olethros

Prince souverain d'Epirrepeia

(1090-1091)

Vlad III "le Jeune"

67ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(1091-1093)

Vlad III n'eut que le temps d'avoir un enfant, une fille prénommé Aragna, avant de mourir subitement d'une occlusion intestinale. Pourtant il était fort jeune, et c'est le sobriquet qui lui est resté.

Un Tsar de Pristrasyestan profita de ce bref intermède, le 2 novembre 1093, pour usurper le trône, sous le nom de Gavrilo I , surnommé"le Chevelu" en raison de sa très longue chevelure. C'est d'ailleurs à cause d'elle qu'il mourut, son cheval s'étant empêtré dans sa chevelure et provoqué sa chute mortelle. De son mariage avec Fania de Poisonas, une petite-fille de Boris III, Gavrilo I ne laissait qu'un fils en bas-âge.

Le pouvoir revint naturellement au seul astorgien encore vivant. Il s'agissait du jeune Gonzague d'Exartisi, fils de Magnus II, qui avait bien grandi et attendait sagement son tour. Il monta sur le trône le 15 juin 1094, en tant que Gonzague V et régna longtemps, en monarque avisé, évitant toute invasion ou velléités de révolte en menant de sage réformes. Il mourut très apprécié et on lui attribua même l'appellation de "Grand". C'était un coup de maître pour l'époque !

Rappelons que Gonzague V "le Grand" s'était marié avec Jolanta d'Ypotagi et Synitheia, la tante de Sven, dernier duc de Synitheia de la première Maison. Sur son lit de mort, Sven décida que le duché passerait à son neveu Karl, fils de sa chère tante Jolanta, plutôt qu'à son fils qui était déjà entré dans les ordres et devait devenir un jour Saint Haakon, ou à son rejeton illégitime, Astolf, qui montrait des dispositions à la barbarie...

 

 

La mort de Gonzague V "le Grand", le 26 janvier 1121, laissa un vide, très vite comblé par le fils de Gavrilo I "le Chevelu", tsar de Pristrasyestan, qui prit le pouvoir le 3 février sous le nom de Aleksandr I. Sa politique erratique lui valut le sobriquet d'"incertain" dont on l'a affublé, ainsi que son trône, devenu vite vacillant de ses indécisions.

 

Le fils de Gonzague V, Karl, prit tout naturellement les rennes de la tyrannie, avec le nom de Karl VII. C'était le 16 juillet 1122. Il fut le premier astorgien duc souverain de Synitheia de plein droit. Karl VII est ainsi connu sous le nom d' "Unificateur". Et il le fut à plus d'un titre, car il s'unit avec la jeune Aragna d'Epirrepeia, fille et héritière de Vlad III.

Ainsi furent enfin de nouveau réunies les possessions astorgiennes, qui s'étaient séparées dix générations auparavant en deux branches: "nordiste" pour la ligne gonzaguienne, et "sudiste" pour la ligne ladislassienne.

Gonzague V le Grand.jpg

Gonzague V "le Grand"

69ème Tyran d'Olethros

Duc Souverain d'Exartisi

Prince nominal d'Epirrepeia

(1094-1121)

Karl VII l'Unificateur.jpg

Karl VII "l'Unificateur"

71ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi et de Synitheia

Prince nominal d'Epirrepeia

(1122-1150)

Astorgia I.jpg

Aragna d'Epirrepeia

71ème Tyrannesse d'Olethros

Princesse Souveraine d'Epirrepeia

Duchesse souveraine d'Exartisi et Synitheia

(1122-1150)

Karl VII l'Unificateur et Aragna eurent un fils unique, Astorg, en qui reposeraient désormais l'avenir de la dynastie astorgienne. Il fut dès sa naissance surnommé "l'Escarcelle" car tout lui était venu. Il fallait juste survivre aux temps nouveaux où de noirs nuages s'amoncelaient bientôt.

La tempête fut provoquée par le duché d'Intoxica, qui s'était refait une santé et rongeait son frein, en la personne de son nouveau duc Vlad, arrière-petit-fils de Drako I. Vlad envahit le pays et fit assassiner Karl VII. Aragna parvint de justesse à fuir avec son fils Astorg, mais ne put empêcher Vlad d'Intoxica de se faire couronner sous le nom de Vlad IV, le 15 mars 1150.

 

Ce dernier finit par retrouver Aragna et la tua. Le jeune Astorg parvint encore à s'échapper et se cacha encore de nombreuses années, notamment en Despotie de Via où son charisme fit qu'il en devint le Despote. Il constitua une formidable armée qui déferla bientôt sur Vlad IV, qu'il tua de ses propres mains, avant de monter sur le trône olethrosien le 12 février 1167, sous le nom d'Astorg VII "l'Escarcelle". Il gouverna bien son pays pendant de nombreuses années, mais ne put empêcher la rébellion ypotagienne.

 

C'est en effet de ce duché que vint bientôt la rébellion d'Astolf, l'enfant illégitime de Sven, dernier duc d'Ypotagi. Véritable brute sanguinaire, il sut se faire détester de la population ypotagienne, à tel point que son demi-frère, le futur Saint Haakon d'Ypotagi, déclara haut et fort à qui voulait l'entendre qu'il transmettrait son duché, étant le dernier rejeton mâle légitime de la première maison d'Ypotagi, à Astorg VII et personne d'autre. Ceci faisait enrager Astolf, qui s'était fait depuis une descendance, légitime et illégitime, et tenait de fait le duché entre ses mains. Astorg VII ne put jamais mettre la main sur le duché d'Ypotagi.

A sa mort le 31 août 1182, Astorg VII laissa quatre fils a qui il légua ses possessions: la principauté d'Epirrepeia échut au premier, Ottokar, le duché d'Exartisi au deuxième, Ladislas, le duché de Synitheia au troisième, Vlad, et le duché d'Ypotagi au dernier, Gonzague, à charge pour lui de se le sécuriser, ce qui ne serait pas une mince affaire ! En effet, les trois fils d'Astolf, qui venait aussi de mourir, Sven, Jurgen et Otto valaient bien leur père dans la vilenie et mettaient le pays en coupe réglée.

Jurgen, le plus intelligent des trois, duc d'Ypotagi de fait, fut d'ailleurs le seul à avoir une descendance légitime: une fille Jurgenia, qu'il maria sans difficulté avec Toto Mafiozo, le très puissant parrain de la mafia d'Addictionville. Toto devint parvint, à force d'intimidation des électeurs, à se faire porter au trône, sous le nom de Toto I, le 13 septembre 1182, et Ottokar d'Epirrepeia n'eut pas le temps de dire ouf.

Toto, dont le gouvernement mafieux s'aliéna une grande partie de la population, tomba bientôt sous les coups combinés d'Ivan de Poisonas, un descendant de Boris III, et de Drako d'Intoxica, petit-fils de Vlad IV. Ce fut Drako qui saisit le pouvoir le premier, sous le nom de Drako II, le 23 avril 1183. Pour s'assurer les bonnes grâces de son associé Ivan: il donna sa fille Drakeia en mariage au fils d'Ivan, Boris de Poisonas.

Mais Ivan de Poisonas restait frustré de son pouvoir, et il délogea vite Drako II, prenant le pouvoir en tant qu'Ivan V, le 5 juin 1186. Ce dernier entendait maintenant s'assurer durablement le pouvoir, en tentant d'éliminer les Astorgiens. Il fit successivement assassiner Ottokar, prince d'Epirrepeia, et son frère Ladislas, duc d'Exartisi. Ces derniers étaient dans la force de l'âge et n'avaient pas encore eu d'enfants, ce qui était une perte sèche pour les Astorgiens.

 

 

Il restait encore deux frères: Gonzague d'Ypotagi et Vlad de Synitheia.

Hélas, Gonzague périt en défendant son duché qu'il s'était tout nouvellement sécurisé, de la main de Toto Mafiozo, fils de Toto I, qui prétendait également au trône ypotagien. Le 29 avril 1189, Toto en profita pour prendre le pouvoir tyrannique en tant que Toto II, évinçant au passage l'abject Ivan V.

 

Ce fut de justesse que l'épouse de Gonzague s'échappa du massacre ypotagien, avec son jeune fils unique Magnus. 

Toto II ne put empêcher l'invasion du Tsar de Pristrasyestan, Grigor, dit "le Maldentu", qui l'évinça et monta sur le trône sous le nom de Grigor II, le 5 mai 1190.

Mais la population commençait à bien regretter les Astorgiens, et un mouvement populaire porta rapidement sur le trône, le 5 décembre 1192, le dernier des frères, Vlad de Synitheia, sous le nom de Vlad V. Son gouvernement intelligent lui procura son appellation d'"Avisé". N'ayant pas d'enfants, il prit sous son aile son neveu Magnus, le fils de Gonzague, qui fut élevé comme l'héritier du trône. Il fut apanagé, en plus de son duché d'Ypotagi en propre, de la principauté d'Additionville, qui depuis ce temps honore systématiquement les héritiers présomptifs du Tyran d'Olethros.

Magnus avait eu le temps de grandir, se marier et avoir quatre enfants. Il attendait patiemment que son tour vienne, mais rien ne pressait pour lui. C'est alors que le règne de son oncle Vlad V se termina tragiquement quand Drako d'Intoxica, fils de Drako II, envahit le pays et prit le pouvoir sour le nom de Drako III, le 8 novembre 1215. Vlad VI se retira dans un monastère et y mourut bientôt. Magnus était parti en ambassade au Pratarana et n'eut pas le temps de réagir.

Astorg VII l'Escarcelle.jpg

Astorg VII "l'Escarcelle"

73ème Tyran d'Olethros

Despote de Via

Duc Souverain d'Exartisi et Synitheia

Prince Souverain d'Epirrepeia

Prétendant au trône d'Ypotagi

(1167-1182)

Ottokar d'Epirrepeia.jpg

Ottokar

Prince Souverain d'Epirrepeia

Ladislas d'Exartisi.jpg

Ladislas

Prince nominal d'Epirrepeia

Duc souverain d'Exartisi

Gonzague d'Ypotagi.jpg

Gonzague "l'Ypotagien"

Duc Souverain d'Ypotagi

Prince nominal d'Epirrepeia

Vlad VI.jpg

Vlad V "L'Avisé"

79ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

Duc souverain d'Exartisi et Synitheia

(1192-1215)

Drako avait eu le temps d'installer son pouvoir. Il proposa un marché matrimonial à Magnus d'Addictionville. Il s'agissait de marier le premier né de Magnus, Astorg, avec la fille de Drako III, Drachna. Pour tous, cela permettait de gagner du temps, faire une paix certes bancale mais la paix tout de même, et pour ne rien gâter, Drachna était fort jolie et au goût du jeune Astorg, donc le marché fut conclu et les tourtereaux mariés.

Drako III eut la bonne idée de mourir rapidement, d'accident, suite à une crise de folie dont il était coutumier. C'était le premier mars 1221. Magnus prit les rennes du pays, sous le nom de Magnus III. Il est le premier astorgien officiellement duc souverain d'Ypotagi. Son bon gouvernement lui a octroyé l'appellation de "Stratège". Magnus III fut le premier tyran d'Olethros régnant personnellement en même temps sur les territoires d'Epirrepeia, d'Exartisi, de Synitheia et Ypotagi. son règne fut assez long et tranquille.

Magnus_III_le_Stratège.jpg

Magnus III "le Stratège"

81ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia et Addictionville

Duc souverain d'Exartisi, Synitheia et Ypotagi

(1221-1246)

A la mort de Magnus III, qui fut très regretté, le jeune Astorg monta sur le trône comme prévu, sous le nom d'Astorg VIII, le 19 septembre 1246. Hélas son règne fut de courte durée, et le pouvoir fut bientôt usurpé par le Tsar Kamilo de Pristrasyestan, petit-fils de Grigor II le Maldentu, qui monta sur le trône sous le nom de Kamilo I, le 3 avril 1251.

Astorg VIII avait péri au combat, aussi les Astorgiens se fédérèrent-ils autour du deuxième frère, Olaf d'Epirrepeia et d'Exartisi. Ce dernier parvint à récupérer le pouvoir des mains de Kamilo I, sous le nom d'Olaf III, le 24 juin 1251.

C'était sans compter sur les Intoxiquiens, qui rongeaient leur frein depuis le règne de Drako III. Après quelques années du règne d'Olaf, son fils Jarema d'Intoxica conquit le pouvoir olethrosien après une âpre bataille pendant laquelle périt Olaf III, et Jarema d'Intoxica devint le tyran Jarema I, le 17 octobre 1259.

Des enfants de Magnus III, il restait encore deux fils: Igor d'ypotagi et Otto de Synitheia. Ensemble ils se liguèrent et parvinrent à déloger Jarema du trône. Non sans mal, car Igor y laissa la vie. Otto de Synitheia monta ainsi sur le trône sous le nom d'Otto V, le 23 février 1260.

 

 

 

 

 

 

Otto V régna relativement peu, car cette fois, ce fut au tour des Poisonassiens d'attaquer la Tyrannie. L'attaquant était Boris de Poisonas, le cousin germain de Jarema I, fils lui-même d'un Boris de Poisonas et de Drakeia d'Intoxica, soeur de Drako III.

Il se débarrassa d'Otto V et monta sur le trône sous le nom de Boris IV, le 20 juillet 1268.

Entretemps, la progéniture astorgienne avait eu le temps de grandir. De tous les fils de Magnus III, seul Otto V n'avait pas laissé de descendance...

La dévolution du pouvoir devait passer par celle d'Astorg VIII, le fils aîné de Magnus III. Astorg VIII avait eu Gonzague, Ladislas et Vlad. Les deux premiers se disputèrent longtemps la Principauté d'Epirrepeia, ce qui laissa à Vlad la possibilité de s'arroger le duché d'Exartisi... au détriment de Magnus, le fils d'Olaf III, normalement duc Souverain d'Exartisi, qui se consola donc avec le duché d'Ypotagi hérité de son oncle Otto V. Quant à Igor, le fils d'Igor d'Ypotagi, il hérita sereinement du duché de son père. Les jeunes Igor d'Ypotagi et Magnus de Synitheia soutinrent les prétentions de Gonzague à la principauté d'Epirrepeia, laissant au deuxième frère, Ladislas, pour seul apanage le sobriquet de "Malchanceux". Tous ensemble ils se liguèrent tout de même pour déloger du trône Boris IV, dont les frasques n'avaient que trop duré, et portèrent au pouvoir Gonzague, sous le nom de Gonzague VI, le 14 mars 1269. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ladislas "le Malchanceux" récupéra enfin un apanage, la principauté d'Epirrepeia, mais n'en profita guère, car il mourut le jour de son investiture princière, laissant un jeune fils, Magnus, le futur Magnus IV.

Gonzague VI mourut vite, et le pouvoir fut récupéré immédiatement par son cousin Igor d'Ypotagi, qui monta sur le trône tyrannique sous le nom d'Igor III, le 2 février 1275, avant que les autres princes astorgiens, pourtant mieux placés dans l'ordre de dévolution du trône, n'aient eu le temps de dire ouf. Ceci laissa à Igor III le sobriquet de "Rapide".

Astorg VIII.jpg

Astorg VIII

82ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia et Addictionville

(1246-1251)

Olaf III.jpg

Olaf III

84ème Tyran d'Olethros

Prince nominal puis Souverain 

d'Epirrepeia et Addictionville

Duc souverain d'Exartisi

(1252-1259)

Igor d'Ypotagi.jpg

Igor d'Ypotagi

Prince nominal d'Epirrepeia

Duc Souverain d'Ypotagi

Otto V.jpg

Otto V

86ème Tyran d'Olethros

Prince nominal puis Souverain 

d'Epirrepeia et Addictionville

Duc souverain d'Exartisi d'ypotagi et Synitheia

(1260-1268)

Gonzague VI le Tors.jpg

Gonzague VI

76ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(1269-1275)

Ladislas d'Epirrepeia le Malchanceux.jpg

Ladislas "Le Malchanceux"

Prince nominal puis Souverain 

d'Epirrepeia

Vlad d'Exartisi.jpg

Vlad d'Exartisi

Duc Souverain d'Exartisi

Magnus d'Exartisi et Synitheia.jpg

Magnus d'Exartisi

Duc Souverain d'Ypotagi

Duc nominal d'Exartisi

Igor III d'Ypotagi.jpg

Igor III "le Rapide" d'Ypotagi

89ème Tyran d'Olethros

(1275-1275)

Cependant, son règne le fut également, car depuis les coulisses du pouvoir, Purso Mafiozo, parrain de la mafia d'Addictionville, gagna le trône, éliminant Igor III.

On comprit dès lors, mais trop tard, qu'Igor III s'était certainement fait aider par la mafia dans sa conquête si rapide du pouvoir, mais qu'il s'était fait avoir comme un bleu par son ancien associé.

Il avait notamment oublié que les Mafiozo se considéraient comme les héritiers du duché d'Ypotagi...

Purso devint Purso I le 27 novembre 1275, et tira les ficelles du pouvoir jusqu'à ce que cet interrègne peu courant profite à un autre prédateur, le duc Vlad d'Intoxica, en la personne du petit-fils du tyran Jarema I.

Fort de ses armées, ce dernier mit rapidement fin au règne pestilentiel de Purso I, montant sur le trône sous le nom de Vlad VI, le 30 mars 1276.

Cependant, au même moment, le fils d'Igor III d'Ypotagi, également prénommé Vlad, se faisait acclamer Tyran sous le même nom de Vlad VI ! La confusion était à son comble. Un Vlad VI régnait bien, mais lequel ? De fait, le trône fut occupé un premier temps par Vlad VI d'Intoxica, puis par Vlad VI d'Ypotagi qui continua sous le même nom après s'être définitivement assuré d'être le seul Vlad VI... Il fut néanmoins reconnu par la postérité comme Vlad VI "le Contesté". Ce dernier fut finalement couronné le 25 mai 1276.

Vlad_VI_le_contesté.jpg

Vlad VI"le Contesté" d'Ypotagi

92ème Tyran d'Olethros

(1276-1289)

Vlad VI d'Ypotagi régna tranquillement quelques années, ayant eu le temps d'avoir trois beaux enfants: la belle Irina, et les princes Olaf et Igor.

Cependant, il était loyal et savait que le pouvoir reviendrait un jour où l'autre à la branche aînée. Il se trouve qu'il s'entendait bien avec son cousin Magnus, le fils de Ladislas "le Malchanceux", qui lui aussi avait deux fils: Ottokar, futur prince d'Epirrepeia, et Astorg, futur duc d'Exartisi. Une union fut donc décidée entre les deux branches: le mariage des tout juste pubères Irina et Astorg eut lieu en grande pompe au palais d'Astorgia. Pourquoi Astorg et non son frère ? D'abord parce que ce mariage ne changeait pas la dévolution du pouvoir de l'aîné Ottokar qui le tiendrait non par sa femme mais par son père, mais aussi parce qu'il y avait moins d'écart d'âge entre Irina et Astorg qu'entre Irina et Ottokar...

 

Il était aussi question qu'à la mort de Vlad VI, Magnus lui succéderait sur le trône... ce qui arriva inopinément le lendemain du mariage, Vlad VI ayant décédé dans la nuit d'une occlusion intestinale !

Magnus monta ainsi sur le trône, le 28 décembre 1289, sous le nom de Magnus IV, affublé d'ailleurs du sobriquet de "Marieur".

Magnus IV le Marieur.jpg

Magnus IV "le Marieur" d'Epirrepeia

93ème Tyran d'Olethros

(1289-1301)

Mais Magnus IV n'eut pas trop le temps de profiter de son nouveau statut de Tyran. En effet, bien trop vite, la Tyrannie vacilla sous les coups du prince Ivan de Poisonas, arrière-petit-fils du tyran Boris IV. L'Etat-Major de l'armée d'Olethros tomba dans une embuscade où périrent nombre de chevaliers et de princes astorgiens: Magnus IV lui-même, ainsi qu'Henricus de Synitheia, frère de Vlad VI le Contesté, le duc Ottokar d'Exartisi - cousin germain de Magnus IV et fils de Vlad d'Exartisi, et Igor d'Ypotagi, frère de la belle Irina... Mais surtout, l'héritier du trône, Ottokar d'Epirrepeia, sur lequel s'acharnèrent les assaillants.

Il n'y eut qu'Astorg, fils de Magnus IV, qui réussit à réchapper de justesse à la tuerie et s'enfuit.

Ivan de Poisonas, victorieux, se fit proclamer Tyran sous le nom d'Ivan VI, le 14 mars 1301.

 

La vie fut difficile sous le joug du Poisonassien, durant près de quinze années. Aussi la population soutenait la cause du fuyard Astorg qui avait organisé la résistance à l'oppression, notamment depuis la despotie de Via où son charisme fait qu'il en devint rapidement le souverain.

Bientôt, joint par une puissante armée de Via et de tout Olethros, Astorg détrôna Ivan VI, le 18 avril 1315, et s'installa sur le trône en tant qu'Astorg IX, dit "le Charismatique", corégnant avec Irina d'Ypotagi, également héritière de Synitheia.

Astorg IX le Charismatique.jpg

Astorg IX "le Charismatique" d'Exartisi

95ème Tyran d'Olethros

Despote de Via - Prince Souverain d'Epirrepeia

Duc Souverain d'Exartisi

(1315-1325)

Irina d'Ypotagi et Synitheia.JPG

Irina I d'Ypotagi et Synitheia

96ème Tyranesse d'Olethros

(1315-1335)

Le règne d'Astorg IX fut court mais heureux. A sa mort, survenue quelque dix années après leur avènement, Irina régna seule sous le nom d'Irina première. Son règne avisé est encore célébré dans les chaumières olethrosiennes comme un temps de bonheur national.

De leur union, ils eurent trois fils qui étaient certainement promis à un bel avenir: Olaf en Epirrepeia, Ladislas en Exartisi et Astorg en Ypotagi et Synitheia.

Hélas, le bonheur n'a souvent qu'un temps, et après encore dix belles années du règne d'Irina seule, il fut suivi d'un véritable cataclysme: la Horde de Tartaros, agglomérat de tribus nomades guerrières surgie des steppes du sud entre Ypotagi et Intoxica, déferla en une immense armée sur tout le royaume. Son chef sanguinaire, Shambul Tut, avait profité du laisser-aller général et de la douceur de vivre pour monter en cachette une formidable armée...

En trois mois, il avait conquis tout le territoire et le tint d'une poigne d'acier. Irina fut faite prisonnière avec son dernier fils le tout jeune Astorg, tandis que Ladislas d'Exartisi fut mis à mort sans pitié pour avoir voulu défendre sa mère. Olaf d'Epirrepeia, l'aîné et désormais seul espoir de la dynastie astorgienne, avait disparu... L'avenir s'annonçait bien sombre pour Olethros. Shambul Tut de Tartaros devint tyran le 19 juin 1335.

Shambul Tut maria sa fille Oongsha, qui avait déjà vingt ans, avec le très jeune Astorg, entendant en faire un mariage politique pour sceller son propre pouvoir sur le trône. Quinze ans après, cette union mal assortie avait donné deux rejetons aux prénoms aussi nordiques que leurs porteurs étaient devenus pétris de culture tartarossienne: Astolf d'Ypotagi et Igor de Synitheia.

Entretemps, Shambul Tut était décédé, et son fils Khosro, frère de Oongsha, était monté sur le trône en tant que Khosro I, en décembre 1349. Son joug n'était guère plus doux que celui de son père.

 

D'Olaf d'Epirrepeia, toujours point de nouvelles... 

Jusqu'au jour où il refit surface avec une incroyable armée, venue des quatre coins d'Olethros. Son entreprise de libération du territoire avait été aussi secrète qu'efficace, et en quelques mois de campagne, il put déloger Khosro du trône et s'y installer en tant que Olaf IV "le Libérateur", le 17 juillet 1351. Les Tartarossiens retournèrent en hâte dans leur steppe méridionale.

Olaf_IV_le_Libérateur.jpg

Olaf IV d'Epirrepeia "le Libérateur"

99ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(1351-1363)

Olaf IV "le Libérateur" ne profita hélas pas très longtemps de son pouvoir, car Vlad d'Intoxica, un petit-fils de Vlad VI, parvint à le faire assassiner et à monter sur le trône olethrosien à la surprise générale, sous le nom de Vlad VII, le 30 novembre 1363.

Cet acte abject perpétré sur le héros national fit que Vlad VII fut détesté dès le premier jour de son règne. Cela fut un jeu d'enfant pour Magnus, le fils aîné d'Olaf IV, de reprendre le pouvoir, ce qu'il fit au bout de quelques mois sous le nom de Magnus V.

 

L'accession au trône de Magnus, le 26 juin 1364, mit fin à la querelle qu'il avait avec son frère Olaf pour la principauté d'Epirrepeia. Olaf devint lors le prince d'Epirrepeia alors que Magnus devenait tyran. Ce qui laissait au troisième frère, Gonzague, les mains libres pour régner sur le duché d'Exartisi. Rappelons que les duchés d'Ypotagi et Synitheia étaient tenus par les astorgiens - tartarossiens issus du jeune Astorg d'Ypotagi, mais ni l'un ni l'autre n'eurent finalement de descendants connus.

 Mais bientôt, après quelques belles années de règne, un nouveau danger guettait l'Etat: le clan Mafiozo se languissait de n'avoir pas de pouvoir officiel. Son dernier rejeton, Purmito, à force de manipulations et d'intimidations, parvint à faire empoisonner Magnus V et à monter lui-même sur le trône, sous le nom de Purmito I. C'était le 19 juin 1378.

Olaf d'Epirrepeia, étant le frère de Magnus V et l'astorgien en lice pour le trône, provoqua Purmito I en duel, ce que Purmito I accepta pour son plus grand malheur, car il fut tué lors du duel. Cependant les sbires de Purmito I défunt assassinèrent honteusement Olaf. Le fils de Purmito I, Krado, en profita lâchement pour remplacer son père au pied levé, sous le nom de Krado I, le 20 juillet 1378.

Cette lâcheté déchaîna un soulèvement populaire si soudain que Krado I ne put maintenir son pouvoir que quelques jours. Il fut littéralement dépecé par la foule d'Addictionville en furie, qui acclama le retour triomphal des astorgiens en la personne de Gonzague d'Exartisi, dernier frère de Magnus V et du regretté Olaf, qui monta sur le trône sous le nom de Gonzague VII, dit "l'Acclamé", le 24 juillet 1378.

Magnus V.jpg

Magnus V d'Epirrepeia

101ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

(1364-1378)

Gonzague_VII_l'Acclamé.jpg

Gonzague VII "l'Acclamé" d'Exartisi

104ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

et duc souverain d'Exartisi

(1378-1399)

Gonzague VII, dit "l'Acclamé" régna tranquille pendant de longues années. Il fut un monarque très doux mais pas assez prévoyant. Il n'avait pas vu la montée du pouvoir de nuisance des princes de Poisonas, qui se lassaient de martyriser leur population et rêvaient à d'autres cieux. Boris de Poisonas, petit-fils du tyran Ivan VI, attaqua Gonzague VII par surprise et prit l'avantage, à tel point qu'il eut l'opportunité de saisir pour lui le pouvoir olethrosien. Boris devint le tyran Boris V de Poisonas, le 25 octobre 1399.

Les astorgiens se liguèrent bientôt sous la houlette d'Astorg d'Epirrepeia et de Synitheia (qu'il avait hérité de son oncle Igor), le fils unique de Magnus V, si bien qu'en trois années Astorg délogea Boris V et monta sur le trône sous le nom d'Astorg X, le 20 mars 1402.

Astorg X.jpg

Astorg X d'Epirrepeia et Synitheia

106ème Tyran d'Olethros

Prince Souverain d'Epirrepeia

et duc souverain de Synitheia

(1402-1415)

A la mort d'Astorg X, qui survint trop rapidement après un règne pacifique de quelques belles années, son fils unique Igor était trop jeune pour régner. Le pouvoir passa aux mains d'Olaf d'Exartisi, fils du tyran Gonzague VII, oncle d'Astorg X. Olaf était sensé devenir régent jusqu'à la majorité de son petit-cousin Igor, mais il n'en fit rien et se proclama tyran sous le nom d'Olaf V, le 22 janvier 1415.

Son règne fut très bref, à peine plus de quatre ans, car l'Etat fut envahi par les troupes du Tsar de Pristrasyestan, Maksim, qui usurpa le trône sous le nom de Maksim I, le 19 mai 1419. Ce dernier, fort simplet - ce qui explique son sobriquet de "Simple", régna peu, à peine un an, car il fut délogé du pouvoir par son propre fils Fyodor qui avait tout manigancé. Fyodor devint Fyodor I, en juin 1420, et son ténébreux caractère lui valut le surnom de "Sombre".

Néanmoins, Fyodor I ne vécut pas longtemps non plus après son  infamie, car Drako d'Intoxica, un arrière-petit-fils de Vlad VII, lorgnait sur le trône et en évinça Fyodor I le Sombre, pour y monter sous le nom de Drako IV, le 15 février 1422.

Pour les Astorgiens, ce chassé-croisé n'avait que trop duré. Aussi Igor d'Exartisi et d'Ypotagi (du duché qu'il avait hérité de son oncle Astolf sans postérité), le frère d'Olaf V, monta au créneau et parvint, en l'espace de 2 ans, à se défaire de Drako IV et monter sur le trône, sous le nom d'Igor IV, le 23 janvier 1424.

Olaf V.jpg

Olaf V d'Exartisi

107ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Exartisi

(1415-1419)

Igor IV.jpg

Igor IV d'Exartisi et Ypotagi

111ème Tyran d'Olethros

Duc souverain d'Ypotagi